Cinq conseils pour mieux gérer votre argent (même si vous n’en gagnez pas beaucoup)

Si vous n’y connaissez rien aux finances, et ne faîtes plus vos comptes depuis dix ans, cet article est pour vous !

Être une femme n’implique pas d’ouvrir des yeux ronds dès qu’un banquier prononce le mot «placement», ni de confondre PEA et mytheresa. Chez Oddo BHF quatre collaboratrices ont décidé de créer «The Ladies Bank», une plateforme dédiée aux femmes pour leur donner envie de prendre soin de leur patrimoine, avec conseils spécialisés à la clé, «quand souvent leur conseiller bancaire (qui change avec fréquence) ne prend pas le temps de leur expliquer toutes les possibilités qui s’offrent à elles, ou alors les appelle pour leur vendre le produit qui les arrange, parfois de façon pressante», souligne Alix de Renty, banquier privé et cofondatrice de The Ladies Bank.

Un service qui s’adresse évidemment aux femmes ayant un certain patrimoine, entrepreneuses ou en capacité d’épargner : «Il faut avoir un montant à placer, au moins 100.000 euros, et la possibilité de mettre de côté au moins 25.000 euros par an, explique Alix de Renty. Nous pouvons effectuer une simulation pour savoir de combien vous disposerez à 55 ans, ou à quel âge vous pourrez vous arrêter de travailler. On peut aussi nous demander : « Compte tenu de mon patrimoine financier à quel âge puis-je m’arrêter de travailler si j’ai besoin de tant par an ? » Dans le cas des entrepreneuses, nous avons souvent affaire à des personnes dont la majeure partie du capital réside dans leur entreprise : elles n’ont pas anticipé la retraite, les études des enfants, l’achat de leur résidence principale. Nous les accompagnons dans la cession de leur entreprise.»

Vous ne gagnez pas (encore) beaucoup d’argent ? Cet article est fait pour vous aussi «car l’important est d’épargner le plus tôt possible, même une petite somme chaque mois, en privilégiant l’assurance-vie», précise Alix de Renty. «Enfin, il y a toutes ces questions auxquelles les femmes peuvent être confrontées dans leur vie : «Je touche un héritage, est-ce que je dois acheter un petit appartement ?» ou : «Je touche des bonus et des primes chaque année, comment les placer ?»… Questions qu’elles n’osent pas poser – ou n’ont pas le temps de se poser. Il arrive aussi qu’elles aient le sentiment de ne pas avoir en face d’elles un interlocuteur qui les comprenne. Notre ambition était de créer un espace où elles trouvent une écoute bienveillante et des réponses précises.» Voici pour commencer cinq réflexes à avoir si vous souhaitez épargner* mais n’êtes pas Melinda Gates.

1-cinq-conseil-pour-economiser-ses-pneus-et-profiter-en-toute-securite-de-ses-vacances-hiver

1. Vous ne pouvez mettre de côté qu’une petite somme par mois

Ouvrez une assurance-vie ! «Ne pas l’avoir fait à 40 ans, c’est embêtant, assure Alix de Renty. L’idée est de prendre date : au bout de huit ans, ou plus tard, pour financer votre retraite, ou les études de vos enfants, vous pourrez retirer votre argent en étant faiblement fiscalisée.» Seuls les intérêts rachetés sont imposés. Et si vous optez pour le Prélèvement forfaitaire libératoire (PFL), le taux d’imposition ne sera que de 7,5 %. Enfin, vous profitez d’un abattement de 4600 euros ou 9200 euros annuels si vous êtes en couple : autrement dit, sur 10.000 euros d’intérêts rachetés, seuls 5400 euros seront imposés. «En plus de ces avantages en cas de retrait, l’assurance est un outil permettant d’optimiser la transmission aux enfants, précise Yasmina Brasseur, ingénieure patrimoniale et cofondatrice The Ladies Bank. Vous pouvez mettre de côté X euros par mois par prélèvement automatique sur un compte à part, réserve dans laquelle vous pouvez toujours puiser. Puis à la fin de l’année, versez ce dont vous n’avez pas besoin sur votre assurance-vie. Cela ne vous fera peut-être pas acheter une résidence principale mais permettra un apport intéressant, et c’est toujours une bonne surprise en fin d’année !»

De la même façon, vous pouvez ouvrir un Plan d’épargne en action (PEA) et mettre 10 euros dessus. Le jour où vous en aurez besoin vous aurez pris date – c’est une enveloppe fiscale intéressante dans la mesure où les dividendes et les plus-values sont exonérés après cinq ans sans retrait.

2. Vous souhaitez investir dans une entreprise

… celle d’un ami par exemple, car vous croyez en son projet. C’est l’effetstart-up, voire l’effet crowdfunding : de plus en plus de particuliers placent leur confiance au cœur de l’économie, par conviction et aussi pour parier sur une croissance plus importante que les taux d’intérêt en vigueur ! «Notre conseil : au lieu de prendre directement une participation au capital, faites-le via un PEA qui permet de verser jusqu’à 150.000 euros, précise Yasmina Brasseur. Il existe en plus un PEA-PME plafonné à 75.000 euros et vous pouvez en souscrire comme pour le PEA classique jusqu’à deux par foyer, ce qui revient au total à 450.000 euros. À tout moment, si vous vendez vos participations en laissant le prix de vente investi dans le PEA, vous ne serez soumis à aucune fiscalité. En revanche, après huit ans, en cas de retrait, vous ne devrez payer que les prélèvements sociaux de 15,5%.»

3. Vous touchez des bonus ou des primes

Le conseil de The Ladies Bank : attendre pour investir d’avoir atteint le plafond des enveloppes d’épargnes non fiscalisées (LDD, Livet A) qui vous permettront d’avoir des liquidités accessibles rapidement pour subvenir aux besoins quotidiens ou ponctuels (voyages, impôts…). Le surplus qui a vocation à être utilisée à long terme peut faire l’objet d’un placement sur votre assurance vie.

4. Vous touchez un héritage

Une réaction classique consiste à vouloir utiliser cette somme pour l’achat d’un appartement ou pour rembourser une partie ou la totalité de son prêt immobilier. «Nous conseillons de placer une part de cet héritage en assurance-vie car, aujourd’hui, les taux sont tellement bas qu’il vaut mieux emprunter, avance Yasmina Brasseur. Si vous empruntez avec un taux à 1,5% et que votre assurance-vie vous rapporte 3% c’est déjà intéressant. Une banque valoriserait d’ailleurs le fait d’avoir une assurance-vie en tant que garantie d’un prêt.»

5. Vous voulez investir dans un bien immobilier, même petit

Le bon réflexe reste l’emprunt – compte tenu des taux d’intérêt actuellement faibles. Attention : n’oubliez pas, avant de vous lancer, que votre taux d’endettement (charge d’emprunt) ne doit excéder plus de 33 % de vos revenus annuels. Une fois le bien acheté, si c’est un investissement locatif il faut garder en tête la fiscalité des revenus fonciers.

L’autre question à se poser est la durée nécessaire pour rentabiliser le coût d’acquisition (frais de notaire de 7,5% notamment). En gros : combien de temps devrez-vous conserver votre appartement avant de le vendre, pour rester dans vos frais? Puis, en cas de revente, si c’est un investissement locatif, attention à l’imposition de la plus-value. Car cette imposition est dégressive à partir de la cinquième année de détention seulement. En revanche, s’il s’agit de la résidence principale, il n’y a pas d’imposition en cas de plus-value.

Retrouvez plus de conseils («Divorce : je fais le point sur la pension alimentaire et la prestation compensatoire» ; «mon mari est professionnel libéral ou entrepreneur : quel régime matrimonial choisir ?») et plus d’infos dans la rubrique Témoignages de The Ladies Bank

Publicités

On sait pourquoi l’odeur des vieux livres nous fait un bien fou !

Vous aussi vous aimez humer l’odeur des vieux livres, ceux dont la colle s’est cassée, dont les feuilles ont jauni au fil des lectures ? Et bien, la science a prouvé pourquoi ce parfum si réconfortant, si entêtant, nous séduisait. Il y a quelques semaines, le magazine « Heritage Science » a publié une étude réalisée par le corps professoral de l’université de Londres pour déterminer une classification : chaque parfum de livre indiquait comment les réparer, en quelque sorte. Ainsi, tout a commencé grâce à Matija Strlič qui a passé des années à humer les vieux ouvrages pour établir un classement, notamment ceux de la bibliothèque de la cathédrale Saint-Paul. On vous épargne les détails des études, des contre-études, des analyses etc. pour vous donner l’une des conclusions : les vieux livres sentent un mélange de chocolat et de café. Et pour la petite anecdote, sachez que le commentaire qui revient le plus souvent aux oreilles des employés de la libraire de Saint-Paul, c’est son parfum inoubliable… On les comprend bien.

Rihanna se fait humilier sur Internet à cause de son poids

Rihanna se fait humilier sur Internet à cause de son poids
© Abaca

« Est-ce que Rihanna va rendre tendance le fait d’être grosse ? » C’est la question que pose Chris Spags, un célèbre blogueur américain. Dans un post sur son blog, il montre une récente photo de Rihanna et se demande : « C’est peut-être une mauvaise photo, ou elle a trop profité du room service, ou alors, croisons les doigts, elle est enceinte, ce qui serait un soulagement parce qu’au moins elle ne serait pas grosse », écrit-il dans son texte, aujourd’hui supprimé. Un post humiliant et malveillant, qui nous choque, nous, ainsi que des milliers d’internautes. Tous dénoncent le fat-shaming (le fait d’humilier quelqu’un pour son poids) dont fait preuve Chris Spags, qui ose par la suite se positionner en victime : « Les fans de Rihanna n’ont pas aimé que je la traite de grosse dans mon blog et maintenant je me fais cyber-harceler. » Rihanna, qui n’a souvent que faire des critiques, n’a pas répondu au célèbre blogueur

Musculation – Comment perdre du ventre ? Top 3 des exercices à faire pour obtenir un ventre plat

Comment perdre du ventre ? Notre coach sportif Thibault Richard vous apporte ses réponses, ses conseils nutrition et ses exercices pour vous aider à atteindre votre objectif. Hommes ou femmes, on est tous plus ou moins en conflit avec notre ventre. On ne le trouve jamais assez plat, jamais assez musclé, trop comme ci, trop comme ça… Nous avons demandé des conseils à Thibault Richard, coach sportif, pour en finir avec les complexes sur le ventre…Quelle est la routine idéale à adopter ?« Tout d’abord, il faut rappeler que ce n’est pas en faisant seulement quelques exercices de temps en temps que l’on va retrouver un ventre plat et des abdominaux dessinés.Pour perdre du ventre comme pour perdre des cuisses, des hanches ou de toute autre partie du corps, l’alimentation va jouer un rôle primordial. Alors, avant même de vous lancer dans un programme sportif, adoptez une alimentation saine et équilibrée.En parallèle, la pratique d’une activité sportive régulière va aider à éliminer les graisses abdominales et à renforcer ses abdominaux. »La nutrition, justement. Est-elle si importante que ça ?« Une alimentation équilibrée est primordiale, avant tout pour apporter tous les nutriments dont le corps a besoin. Il en va de notre santé !Il faut savoir aussi que nous ne sommes pas tous égaux face au poids. Selon nos gènes et notre propre métabolisme, nous oxydons plus ou moins bien les graisses. Deux personnes qui mangent exactement la même chose, pratiquent les mêmes activités physiques et ont la même hygiène de vie pourront ainsi avoir un écart de 10 % de masse grasse. Mais ce n’est pas pour autant qu’une personne mince sera en meilleure santé qu’une personne bien portante. Une mauvaise alimentation se paie un jour ou l’autre, peu importe son taux de masse grasse. »Quels sont les meilleurs exercices pour perdre son ventre ?« Contrairement aux idées reçues, la plupart des exercices d’abdominaux ne font pas perdre de ventre. Ils permettent de renforcer la sangle abdominale mais ont un effet extrêmement limité sur l’élimination des graisses. En effet, les mouvements de type crunch, sit-up, et même le populaire gainage abdominal ne sont pas des exercices suffisamment intenses pour activer le métabolisme.Les seuls exercices d’abdos qui ont un effet bénéfique sur le tour de taille sont ceux qui sollicitent le transverse, car ce muscle contient les viscères. Bien renforcé, il permet ainsi d’avoir un ventre moins relâché en contenant mieux les organes, mais n’aura toutefois aucune action sur l’élimination des graisses localisées au niveau du ventre.Par ailleurs, il faut savoir qu’un entraînement musculaire ciblé ne permet pas de perdre localement en masse grasse. Donc, même si vous vous acharnez à faire des abdominaux pendant 1 heure, le peu de masse grasse éliminée ne sera pas forcement localisée au niveau du ventre.Ainsi, pour perdre du ventre, je vous conseille plutôt de vous orienter vers des exercices gourmands en énergie, qui sollicitent de gros groupes musculaires, sans oublier de renforcer votre muscle transverse. »Voici son top 3 des exercices pour perdre du ventre :5807Comment organiser nos séries ?« Pour que les exercices « cardio » type burpees ou saut à la corde aient un impact sur votre tour de taille, il faudra les intégrer dans des séances de 10 à 15 minutes minimum en alternant phases d’effort intenses et phases de récupération. Concernant l’exercice de respiration, comme mentionné précédemment, il convient de le réaliser 10 à 15 fois tous les jours si vous voulez des résultats rapides.Des activités d’endurance telles que des footings, du vélo, de la marche, de la natation, etc. viendront compléter ce programme sportif afin d’augmenter la dépense énergétique. »Les exercices peuvent être rébarbatifs, ce qui peut entraîner une certaine lassitude…« Effectivement, il ne faut pas hésiter à varier les exercices afin de conserver sa motivation. Comme je l’ai expliqué, pour perdre du ventre, il faut favoriser les exercices « cardio », peu importent les muscles sollicités : fentes sautées, jumping jack, mountain climber, tractions, sprints, montées d’escaliers… et bien d’autres exercices existent pour augmenter sa dépense énergétique. L’essentiel est de varier les intensités et de conserver une régularité dans la fréquence de ses entraînements. »Avez-vous d’autres conseils à nous donner ?« Avoir un ventre plat, ça ne s’obtient pas du jour au lendemain. Projetez-vous sur le long terme. Rigueur et volonté seront les garants de votre réussite. »Rappel : Avant de vous mettre ou de vous remettre au sport, consultez un médecin. Ces exercices et conseils sont donnés à titre indicatif. Ils ne conviennent donc pas à tout le monde et doivent être adaptés en fonction de chaque profil. N’hésitez pas à demander l’avis d’un spécialiste (un coach agréé par exemple). Thomas MARTEIL

Une fille cachait le corps de sa mère dans un congélateur pour toucher sa pension

Une fille cachait le corps de sa mère dans un congélateur pour toucher sa pension

Une fille a caché le corps sans vie de sa mère dans un congélateur pendant sept ans afin de toucher sa pension. Elle a été entendue par les gendarmes.

Plus

Une fille a caché le corps sans vie de sa mère dans un congélateur pendant sept ans afin de toucher sa pension. Elle a été entendue par les gendarmes.

Une femme soupçonnée d’avoir caché dans un congélateur, à Horsarrieu (Landes), le corps de sa mère pour percevoir sa pension, était entendue mardi par les gendarmes, a indiqué à l’AFP une source proche de l’enquête, confirmant une information de médias locaux. «Cette femme âgée de 55 ans aurait ainsi cherché à dissimuler le décès de sa mère octogénaire, morte selon elle depuis sept ans, pour continuer à profiter de ses revenus incluant les allocations et la pension qu’elle percevait», a-t-on précisé de même source.

L’enquête diligentée par le parquet de Mont-de-Marsan «porte sur des faits d’escroquerie et d’atteinte à la dignité d’un cadavre». Une autopsie sera effectuée mercredi pour déterminer si les causes du décès de la mère sont naturelles, comme l’affirme sa fille, et pour dater précisément le décès, selon la même source. Lors d’une perquisition mardi matin les enquêteurs ont découvert le cadavre de la mère, «plié et momifié» dans un congélateur «non branché mais étanchéifié à l’aide d’un joint, au fond du jardin», indique Sud Ouest.

Le corps aurait été déménagé deux fois du sud-est de la France vers le Gers, puis du Gers vers le département voisin des Landes.

Real Madrid, Bale : « Je comprendrai le choix de Zidane »

Gareth Bale a repris le chemin de l’entraînement ces derniers jours dans l’espoir de disputer une finale de Ligue des champions dans sa ville natale, Cardiff. Zinedine Zidane devra donc faire un choix entre le Gallois et Isco pour débuter la finale ce samedi.

Real Madrid-Juventus, Ravanelli : « Pas de favori »

Si le coach du Real Madrid n’a toujours pas indiqué lequel des deux serait titulaire, Gareth Bale s’est exprimé à ce sujet ce mardi au camp d’entraînement du Real : « J’ai eu des problèmes avec les blessures, mais j’ai travaillé très dur et je suis à disposition de l’entraîneur. Ma blessure à la cheville n’a pas été facile à gérer mais ça évolue petit à petit. »

Gareth Bale veut avant tout gagner la finale : « Je serai déçu de ne pas jouer à cause d’une blessure mais je suis revenu à temps pour ce match et que je joue ou que je sois sur le banc, je profiterai du match de la même manière. Le plus important c’est de gagner. »

Enfin, le Gallois a assuré qu’il accepterait de voir Isco titulaire : « Isco a joué incroyablement bien, peu importe qui est titulaire, l’important c’est que l’équipe fasse un bon match. Quoique fasse Zidane je comprendrai.« 

5 détails qui permettent de repérer un homme infidèle

La célèbre sexologue Tracey Cox, révèle dans une chronique cinq détails trahissent un partenaire faisant partie de ceux qui ont tendance à aller voir ailleurs.

5 détails qui permettent de repérer un homme infidèle© Adobe Stock 5 détails qui permettent de repérer un homme infidèle

Il n’existe pas un profil type d’homme infidèle sinon ça serait bien trop facile ! Néanmoins certains facteurs permettent de savoir si l’environnement ou l’histoire d’une personne le rendent plus à risque d’aller voir ailleurs que les autres. C’est en tout cas ce que pense Tracey Cox, la célèbre sexologue britannique qui livre dans une chronique pour le Dailymail quelques questions à se poser pour prévenir l’infidélité :

Etait il avec quelqu’un quand vous vous êtes mis en couple ?

«Ce genre de personnes ont tendance à être dans des relations à problèmes et être très vite insastisfaites et peu impliquées dans un couple», explique la sexologue.

– A-t-il plus souvent envie de faire l’amour que d’habitude ?

«Contrairement à ce qu’on croit, un homme qui débute une histoire avec quelqu’un d’autre connaît un regain de libido, avec sa partenaire actuelle aussi».

– Est-ce qu’il regarde des films pornos ?

Selon Tracey Cox, une étude menée par le site pour recontres volages Illicit Encounters aurait révélé que la moitié des 1400 hommes infidèles interrogés ont avoué avoir arrêté de regarder des films pour adultes quand leur relation extraconjugale a débuté.

– A-t-il déja trompé quelqu’un ?

«Infidèle un jour infidèle toujours». Selon la sexologue l’adage s’avère vrai.

– Est-il particulièrement beau ?

«Il ne faut pas en faire une généralité mais une étude a montré que la plupart des hommes divorcés ayant été infidèles ont tendance à être plus attirants que les autres», révèle-t-elle dans a chronique. «Le point le plus important est à quel point lui se sent attirant».

«Attention, met en garde la spécialiste, ne devenez pas paranoaïaque en répondant à ces questions, simplement si la réponse à toutes ces questions est oui, il faut être vigilante».