Video (Manifestation anti-Jovenel) Ta sanble prizyè moun pwan bal, vit machin kase e pòtoprins limen dife nan manifèstasyon 30 septanm nan

 

 

An Dirèk Manisfèstasyon / Dife, Barikad, Debloyzay Toupatou

 

 

 

Publicités

A 40 ans, cette Italienne a décidé de se marier à… elle-même !

Photo du mariage de Laura Mesi Sposa avec elle-même

Après une union terminée avec un homme d’une durée de 12 ans, cette Italienne de 40 ans, lassée d’être seule décide de se marier avec elle-même !

Qui a dit qu’il fallait être deux pour s’aimer ? Pour Laura Mesi Sposa, il est important de se suffire à soi-même. Cette Italienne de 40 ans a ainsi décidé de se marier toute seule. Après une union de 12 ans avec un homme et une longue phase de célibat, Laura ne voulait plus attendre pour réaliser son rêve et être heureuse. Elle n’est pas féministe pour autant, et est ouverte à la rencontre d’un homme, mais « sa vie ne dépendra pas de lui ».

« J’ai dit à mes parents et amis que si je ne trouvais pas l’âme sœur, je me marierai à mes quarante ans », expliquait-elle à la Republicca. Chose dite, chose faite. Et la coach sportive a décidé de faire les choses en grand : ce n’est pas tous les jours qu’on se marie et encore moins avec soi-même. Ses amies lui ont d’abord organisé un enterrement de vie de jeune fille surprise, au moins il n’y a pas de risque que le mari l’imagine toucher des beaux hommes musclés, vu qu’il n’y en a pas. Pour le mariage, on met également les bouchées doubles : « J’ai dépensé un peu plus de 10.000 euros, tout de ma propre poche« , détaille-t-elle. De quoi financer la robe de mariée, l’alliance, et toute la cérémonie, qui se tenait dans un restaurant de Vimercate, près de Milan, où il y avait plus de 70 invités.

Un cérémonial pour inciter les femmes à s’aimer avant-tout elles-mêmes

« J’ai promis de m’aimer toute ma vie, et d’accueillir les enfants que la nature voudra bien me donner », témoigne la nouvelle (presque) épousée, qui a voulu faire les choses jusqu’au bout selon Huffington Post.« Ma famille était très heureuse, même mon frère qui, dans un premier temps, restait sceptique. » Après la cérémonie, elle pourra profiter de sa lune de miel à Marsa Alam, sur les côtes de la mer rouge, en Égypte. Elle part seule évidemment. Derrière ce cérémonial hors du commun, Laura tient avant tout à faire passer un message aux femmes bloquées par le stigmate du célibat : « aimez-vous, je ne parle pas de narcissisme mais d’amour-propre. Personne ne peut vous aimer plus que vous. N’ayez pas besoin des autres pour être heureuses ».

Guardiola : « Personne dans le monde ne peut remplacer Mendy »

C’est l’avis tranché de Pep Guardiola après la grave blessure qui va tenir Benjamin Mendy, la latéral gauche des Bleus et de Manchester City écarté des terrains pour plusieurs mois, suite à sa rupture des ligaments croisés du genou droit.

Benjamin Mendy devrait être indisponible environ 6 mois.

Mendy devrait être indisponible environ 6 mois.

Manchester City soumet ce samedi, à Stamford Bridge (18h30), son excellent début de saison, qui a placé des Citizens invaincus dans le fauteuil de co-leader avec Manchester United après six journées, au révélateur des Blues, champions d’Angleterre.

Un véritable test pour les joueurs de Pep Guardiola, le coach catalan sans doute moins préoccupé par la malédiction qui l’a jusqu’à présent privé de la moindre victoire, sur 90 minutes, lors de ses 7 confrontations avec Chelsea (3 défaites, 4 nuls), que par les deux dernières blessures qui ont touché son effectif en moins d’une semaine. City va devoir composer sans son attaquant Sergio Agüero, victime cette semaine d’un accident de la circulation et touché aux côtes, mais aussi et surtout de son latéral gauche Benjamin Mendy.

Plus pénalisant qu’Agüero ?

La rupture des ligaments croisés du genou droit de l’ancien Monégasque face à Crystal Palace samedi dernier contraint, avec la défection d’Agüero, Guardiola à revoir totalement sa copie. Et à l’écouter, l’absence de l’Argentin, pourtant meilleur buteur de Premier League (6 buts), n’est pas la plus pénalisante. Faire sans Mendy sera très, très compliqué…

Il va falloir jouer de façon différente…

Pep Guardiola (manager de Manchester City)

« La façon dont joue Mendy, son énergie pour remonter et redescendre dans le couloir, ce n’est pas possible de le remplacer, il va falloir jouer de façon différente, a prévenu l’ancien coach barcelonais. Chaque joueur a ses qualités. Oui, mais… Il n’y a aucun remplaçant dans le monde qui peut apporter cette énergie que Mendy apporte sur le terrain. Son état d’esprit sur le terrain comme dans le vestiaire, nous ne pouvons le remplacer. Nous avons d’autres qualités avec d’autres joueurs et nous devons trouver le bon équilibre avec les autres. » Une vérité qui vaut aussi pour les Bleus de Deschamps à la veille des deux matches en Bulgarie et face à la Biélorussie, décisifs dans la course à la qualification pour le Mondial 2018 en Russie. N’est-ce pas Layvin Kurzawa et Lucas Digne…

« Ne laissez pas votre peuple mourir » : Rihanna interpelle Trump sur Porto Rico

Rihanna a interpellé Donald Trump jeudi sur Twitter concernant le sort des habitants de Porto Rico qui se sentent délaissés après le passage de l’ouragan Maria.

"Ne laissez pas votre peuple mourir" : Rihanna interpelle Trump sur Porto Rico© REUTERS/Mario Anzuoni « Ne laissez pas votre peuple mourir » : Rihanna interpelle Trump sur Porto Rico

Rihanna a une nouvelle habitude : s’adresser aux dirigeants du monde sur son compte Twitter. Jeudi, elle a écrit un message destiné à Donald Trump pour l’interpeller sur la situation précaire dans laquelle vivent les habitants de Porto Rico, des semaines après le passage de l’ouragan Maria. Les détracteurs du président américain l’accusent de négliger ce territoire américain où la distribution de l’aide serait notamment ralentie par un manque de coordination au sein des services de secours. La chanteuse originaire de la Barbade a publié la Une du «Daily News» qui qualifiait la situation humanitaire à Porto Rico de «Tragédie américaine» pour accompagner son message à destination du chef d’Etat : «Cher Donald Trump, je sais que vous avez probablement déjà vu ça, mais je voulais en être certaine. Ne laissez pas votre peuple mourir comme ça», a-t-elle écrit.

Dans la foulée, elle a félicité Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton, George H.W. Bush et Jimmy Carter pour avoir lancé une collecte de fonds pour les territoires dévastés par les ouragans ces derniers mois.

En juin dernier, c’était Emmanuel Macron que l’interprète d’«Umbrella» interpellait sur Twitter en lui demandant si la France allait «s’engager pour le Fonds pour l’Éducation». Elle est l’ambassadrice depuis 2016 du Partenariat mondial pour l’éducation, association destinée à permettre l’accès à l’éducation aux enfants des pays en voie de développement. Le président français l’avait quelques semaines plus tard convié à l’Elysée pour échanger sur le sujet.

9 objets de votre maison qui peuvent vous tuer

9 objets de votre maison qui peuvent vous tuer© AdobeStock 9 objets de votre maison qui peuvent vous tuer

Certains objets du quotidien semblent inoffensifs et pourtant, ils sont à l’origine de nombreux accidents domestiques. Appareils électriques, aliments, parfums d’ambiance, outils… Quels sont-ils et comment éviter le drame ? Réponses avec le docteur Maxence Bourdet, médecin-urgentiste.

Votre sèche-cheveux : un risque d’électrocution

Pourquoi ? Les appareils et prises électriques représentent un risque d’électrocution. Attention notamment aux prises désuètes ou défectueuses et aux appareils branchés dans les salles de bain (sèche-cheveux, rasoir électrique, fer à lisser, appareil d’épilation…) : s’ils entrent en contact avec de l’eau, les risques d’électrocution augmentent.

Bon à savoir : « Les conséquences sont plus sérieuses si le circuit électrique passe par le cœur », avertit le docteur Maxence Bourdet, médecin-urgentiste. En effet, « si on se tient debout et qu’on touche l’appareil électrique avec une seule main, le circuit passe par le bras et redescend jusqu’au sol en passant par la jambe. Cela reste moins risqué que si les deux mains sont en contact avec la source électrique car, dans ce cas, le cœur pourra être touché » précise le médecin.

Comment faire ? N’ouvrez jamais de robinet d’eau à proximité d’un appareil électrique en marche et veillez à maintenir votre installation électrique en bon état et aux normes en vigueur.

Votre chaudière : des intoxications qui peuvent être mortelles

© AdobeStock

Pourquoi ? Un poêle mal réglé ou une chaudière mal entretenue peut dégager du monoxyde de carbone, un gaz inodore et invisible mais responsable d’intoxications parfois mortelles. « Ce gaz est très dangereux : en cas d’intoxication, le décès peut survenir en quelques heures », alerte le docteur Bourdet.

Comment reconnaître une intoxication ? « Les symptômes sont des maux de tête, des nausées et des vomissements. Il ne faut pas attendre pour consulter, surtout si plusieurs personnes vivant sous le même toit déclarent ces mêmes signes » préconise le médecin-urgentiste.

Comment faire ? Faites vérifier et entretenir vos installations de chauffage avant chaque hiver. Ne faites jamais fonctionner en continue vos chauffages d’appoint et aérer votre logement au moins 10 minutes par jour, même quand il fait froid.

Votre sachet de cacahuètes : gare à la fausse-route

© AdobeStock

Pourquoi ? Pour deux raisons ! Les petits aliments comme les cacahuètes peuvent être à l’origine d’étouffement par fausse-route, et ces arachides sont aussi des aliments allergènes.

L’explication du médecin-urgentiste : « Il faut être vigilant avec les aliments allergènes et ceux dont on ne connaît pas la composition exacte : une allergie peut se déclarer à tout âge, du jour au lendemain », rappelle le docteur Bourdet.

Que faire en cas d’allergie alimentaire ? Appeler les secours pour une prise en charge de l’allergie.

Que faire en cas de fausse route ? « La fausse-route survient chez l’adulte au moment du repas, notamment chez les sujets âgés et/ou atteints de maladies neurologiques débutantes. Il faut contacter les numéros d’urgence car la personne a besoin d’une réanimation immédiate » indique le médecin-urgentiste. « Attention, il ne faut surtout pas réaliser de manœuvre de Heimlich sur un enfant qui s’étouffe ! » met en revanche en garde le spécialiste.

Vos bougies : pensez au risque d’incendie

© AdobeStock

Pourquoi ? En France, un incendie d’habitation se déclare toutes les deux minutes. Les installations électriques sont parfois en cause, mais les départs de feu viennent également des bougies posées à proximité d’un matériau inflammable, des cigarettes mal éteintes, des cendriers dont les cendres encore chaudes sont jetées à la poubelle et des flammes de la cuisinière.

Comment faire ? Installez un détecteur de fumée pour réagir au plus vite en cas de départ d’incendie. Limitez les risques en éteignant complètement vos cigarettes et en surveillant les bougies et les flammes de la cuisinière.

Vos outils de bricolage : évitez les coupures

© AdobeStock

Pourquoi ? Le bricolage n’est pas une activité sans risque ! « Attention au risque de coupure avec la scie électrique, la scie à métaux, la disqueuse, les couteaux… », décrit le docteur Bourdet.

Attention : « La coupure peut avoir de graves conséquences chez une personne sous traitement anticoagulant à cause du risque d’hémorragie« , prévient le médecin-urgentiste. « Ce risque hémorragique augmente également lorsque la coupure touche une zone comportant un trajet vasculaire ou nerveux : le poignet, l’aine, l’intérieur de la cuisse au niveau de l’artère fémorale, le thorax ou le cou) », détaille-t-il. « En revanche, une blessure à la tête entraîne rarement de graves conséquences mais reste impressionnante car elle saigne beaucoup. »

Que faire en cas de coupure ? Si les saignements sont abondants, appelez les secours. En attendant leur arrivée, appliquez des compresses sur la plaie. Si cette dernière touche un membre, réalisez un garrot en amont de la coupure.

Votre escalier : des risques d’hématomes cérébraux

© AdobeStock

Pourquoi ? Chez les seniors notamment, les chutes à domicile sont des accidents très fréquents. Les escaliers, mais aussi les échelles, les tabourets, les revêtements glissants ou les mauvais éclairages sont souvent à l’origine de ces chutes.

Quels sont les risques ? Outre les risques de fractures, les chutes peuvent entraîner des traumatismes comme des hématomes cérébraux parfois mortels.

Comment faire ? Attention à vos déplacement lorsque vous avez pris un somnifères. « Ces médicaments sont responsables de nombreuses chutes nocturnes », révèle le docteur Bourdet. Pensez par ailleurs à utiliser les rampes d’escalier, assurez-vous de la stabilité des échelles et des tabourets et ne montez dessus qu’en présence d’une autre personne.

Votre téléphone : il baisse votre attention

© AdobeStock

Pourquoi ? Le téléphone portable est à l’origine d’accidents liés à des baisses d’attention. « En voiture bien sûr, mais aussi à vélo, en marchant, à cheval ou même sur un tracteur » avertit le docteur Bourdet.

Comment faire ? Ne consultez pas votre téléphone si votre attention est requise pour une autre tâche.

Vos outils de chasse : des accidents plus fréquents qu’on ne le pense

© AdobeStock

Pourquoi ? « Les accidents causés par les arbalètes, les flèches, les couteaux et les armes à feux tels que les pistolets à grenailles sont fréquents et potentiellement mortels », déplore le docteur Bourdet.

Comment faire ? Gardez-les hors de portée des enfants et manipulez-les avec grande précaution.

Vos produits ménagers : un danger pour les enfants !

© AdobeStock

Pourquoi ? « Les jeunes enfants, notamment entre 1 et 3 ans, portent tout à leur bouche », s’inquiète le docteur Bourdet. Attention à ne pas leur laisser accès aux produits ménagers, médicaments ou stupéfiants qu’ils pourraient ingérer ou inhaler.

Attention également aux risques de brûlures présents pour votre enfant dans la cuisine et dans la salle de bain : une eau du bain trop chaude, une casserole ou une cuisinière allumée représentent un danger pour sa santé.

Quand Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama s’éclatent… sans Donald Trump !

Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama se sont réunis à la President’s Cup dans le New Jersey pour un moment de convivialité… sans l’actuel chef de l’Etat Donald Trump.

Trois présidents, trois générations : jeudi 28 septembre, Bill ClintonGeorge W. Bush et Barack Obamaétaient réunis pour la President’s Cup, un prestigieux trophée de golf. Organisé à Jersey City, dans l’Etat du New Jersey, les trois anciens chefs de l’Etat n’ont pas pu rater le coup d’envoi de la compétition de ce sport qu’ils affectionnent tant.

Tout sourire, les trois hommes ont accepté de se prêter au jeu des selfies avec les autres spectateurs. Barack Obama, dernier président à avoir quitté le pouvoir, a même échangé quelques paroles avec le champion Tiger Woods. Aucune trace cependant dans ce gratin de présidents américains de son successeur Donald Trump.

Aucune trace de Donald Trump

Le Répubicain, lui, a prévu de se rendre à la President’s Cup ce dimanche 1er octobre. Et pas besoin d’avancer son rendez-vous pour accompagner ses trois prédecesseurs et 42e, 43e et 44e présidents des États-Unis. Car peu importe : Bill, George et Barack ont prouvé qu’ils n’ont pas besoin de lui pour passer du bon temps… au contraire !

Le Barça en Ligue 1 ou en Premier League ? Le ministre des Sports catalan a ouvert la porte à un départ du FC Barcelone de la Liga en cas d’indépendance de la région.

 3713893

L’indépendance éventuelle de la Catalogne pourrait totalement bouleverser le paysage du football outre-Pyrénées. Alors qu’un référendum sera organisé dimanche – un vote considéré comme illégal par le gouvernement du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy –, le ministre des Sports catalan a jeté un pavé dans la mare vendredi, en affirmant que les clubs de la région pourraient être amenés à changer de championnat si le « oui » l’emporte.

« En cas d’indépendance, les équipes catalanes de la Liga, Barcelone, l’Espanyol et Gérone, devront décider où elles veulent jouer: dans le championnat espagnol, dans des pays voisins comme l’Italie et la France, ou bien en Premier League, a déclaré Gerard Figueras. En Espagne, il y a déjà des équipes d’autres pays qui jouent dans des ligues nationales, des clubs comme Andorre en football et basket. Monaco joue en France et il y a des clubs gallois en Angleterre. »

Ce serait un véritable séisme si le Barça, 24 titres de champion d’Espagne au compteur, s’exportait dans un autre championnat européen. « Je ne pense pas que l’UEFA ait quoi que ce soit contre le fait de voir un club jouer dans la ligue d’un pays différent », a ajouté l’élu. Un scénario à peine croyable que Javier Tebas, le président de la Liga, ne veut jamais vivre. « J’espère qu’on n’en arrivera pas là », a-t-il admis. Le Real Madrid aurait alors un boulevard chaque saison.