actualite

Notre planète est toujours en mouvement. Le jour où la Terre s’arrêta!

La surface de la Terre s’apparente à celle d’un puzzle constitué d’énormes plaques de croûte terrestre qui se bousculent continuellement. Certaines se frottent et s’écartent pendant que d’autres se chevauchent. Ainsi naissent les chaînes de montagnes, se forment de nouvelles terres et se creusent des océans colossaux. Mais il y a 2,3 milliards d’années, il semblerait que la Terre se soit « arrêtée ».

Ce phénomène surprenant apparaît comme «?un chapitre manquant dans l’histoire de la Terre?», note Ross Mitchell, géologue à l’Université Curtin en Australie, dans une recherche publiée le 29 janvier dans Nature Geoscience. Effectivement, parce que les mouvements laissent des traces et des traînées sur notre planète, y compris la création de nouvelles roches, et l’absence de ces indices indique un « arrêt des machines », comme si la planète avait mis le frein à main il y a environ 2,3 milliards d’années. Les plaques ont ralenti pour finalement maintenir un rythme d’escargot, et les volcans se sont endormis. Le monde est devenu calme, immobile, presque paisible, mais seulement en apparence.

Une telle absence de données pourrait signifier que nous n’avons tout simplement toujours pas eu accès à ces preuves. David Evans, géologue de l’Université Yale (États-Unis) qui n’était pas impliqué dans l’étude, pensait par exemple que ces lacunes se rempliraient sûrement avec le temps. Pour tenter de résoudre le problème, Ross Mitchell et son équipe ont décidé de compiler l’échantillon statistique le plus important à ce jour. Ils se sont donc penchés sur des ensembles de données comprenant plus de 400 000 minéraux et 700 000 échantillons de roches de divers types. Mais au bout du compte, les chercheurs n’ont tout simplement pas daté de roches ou de minéraux apparus il y a entre 2,3 milliards et 2,2 milliards d’années. Il y a donc un trou de 100 millions d’années.

Selon l’équipe de recherches, cette « pause » pourrait ici refléter une période dans l’histoire de la Terre où les continents se sont soudés ensemble pour ne faire qu’un : un supercontinent connu sous le nom de Superia. C’est une histoire que les géologues connaissent bien : les continents semblent se rejoindre et se séparer dans un cycle ordonné. Il y a environ 275 à 200 millions d’années, tous les continents étaient nichés en un supercontinent connu sous le nom de Pangée. Remontez l’horloge et d’autres supercontinents émergent, comme Nuna et Rodinia. Mais Superia, beaucoup plus ancien que les autres, est différent. Il ne pourrait être qu’un «?mini-supercontinent?» de la taille de l’Antarctique. Il n’y avait tout simplement pas autant de surface à l’époque.

Ainsi rassemblées, les masses ont alors cessé de se bousculer. Seulement, notre planète a besoin de mouvement pour respirer. Sans la tectonique des plaques, la Terre ne peut expulser sa chaleur interne, alors 100 millions d’années sans tectonique et notre planète se transforme alors en cocotte-minute. Fermez le couvercle pendant un moment, note le chercheur, et l’énergie accumulée fera redémarrer la tectonique des plaques. En effet, les chambres de magma ont finalement commencé à flamber, les volcans ont dégazé, menant inévitablement au déchirement de Superia, de nouveau fragmenté en plusieurs continents. Qui plus est, ces chambres magmatiques longtemps restées prisonnières ont déversé tant de roche liquide sur la surface de la planète que celle-ci, en se durcissant, aura fini par former des terres encore plus vastes.

Tous les scientifiques ne sont pas convaincus par cette hypothèse, mais beaucoup s’accordent à dire qu’il existe effectivement un véritable fossé géologique, et que celui-ci est probablement lié au cycle des supercontinents, même si les détails doivent être précisés.

Sources: Nature.com – Sciencepost

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s