auto

La petite histoire du Lion Peugeot

Le lion, symbole de souplesse et de résistance

Il ne passera à coup sûr pas inaperçu dans les allées du salon automobile de Genève, qui ouvrira ses portes le 6 mars prochain. Et pas simplement parce que le rendez-vous suisse met l’accent sur le design. Peugeot présente en effet une statue monumentale de Lion, presque aussi longue que trois berlines 508 mises bout à bout (12,5 mètres au total) et haute comme un peu plus de trois 208 empilées (4,8 mètres au total). Cette statue de Lion a été dessinée par le Peugeot Design Lab, le département design de Peugeot dédié à d’autres réalisations que les véhicules du groupe.

Le lion, symbole de souplesse et de résistance

Fluide, mais solide, imposant mais pas agressif, ce Lion joue avec l’identité de Peugeot depuis 160 ans. C’est en effet en 1858 que le logo d’un lion a pour la première fois été déposé par la marque française. Qui, à l’époque, ne produit  pas encore de voitures.

Peugeot

Au milieu du XIXe siècle, les frères Jules et Emile Peugeot conçoivent des outils, dont des lames de scie. Ils demandent alors à un orfèvre, Blazer, de leur créer un logo, à la fin des années 1840. C’est très vite un lion qui s’impose. Sur ses quatre pattes, il marche de profil sur une flèche. Le roi des animaux symbolise trois qualités essentielles: « souplesse de la lame, résistance des dents, et rapidité de coupe », précise Peugeot. « La flèche assoit la notion de rapidité », poursuit la marque. Déposé en 1858, il faudra cependant attendre 1905 pour voir le logo sur les premières voitures de la marque.

Peugeot

Pendant la première moitié du XXe siècle, le Lion généralise sa présence sur les véhicules Peugeot, d’un bouchon de radiateur dans la mouvance des animaux dessinés par Bugatti, en 1923, à un Lion plus stylisé, plus Art Déco, au début des années 30. Le Lion façon blason, pattes aériennes et esprit blason, n’apparaît qu’il y a 70 ans, en 1948. Il reprend alors le lion de la région Franche-Comté, région où se situe Sochaux, le berceau de Peugeot. Ce n’est d’ailleurs pas un lion, mais une lionne qui orne le capot de la 203. L’adoption du blason apposé sur la calandre plutôt que d’un logo en relief sur le capot tient aussi à des raisons de sécurité, précise Peugeot, qui retire cette figure de proue des capots en 1958.

Peugeot

Les années 60 voient l’abandon du lion entier, pour ne focaliser que sur la tête de l’animal. Avec la 404, le lion est chapeauté par le nom de la marque, « PEUGEOT ». EN 1968, il se modernise encore et se pare de chrome, de dorure, pour l’un des modèles les plus emblématiques de la marque: la 504.

1976, la rupture

Le logo stylisé dont s’inspire toujours actuellement Peugeot date de 1976, pour marquer le rachat de Citroën et la création de la holding PSA Peugeot Citroën. Peugeot est alors en pleine expansion, car il vient de racheter Chrysler. Le lion retrouve à cette époque son allure façon blason, mais avec des traits beaucoup plus épurés. il est baptisé « lion héraldique », ou « lion fil », comme pour marquer le retour aux valeurs initiales de Peugeot, comme le souligne le site Les Peugeot mythiques.

Peugeot

La dernière évolution date de 2010, avec un mélange de mat et de brillant, une allure plus dynamique. Depuis la fin des années 90, le lion est en effet plus étoffé. En 2010, il est plus dynamique. Les traits de la statue sont repris de ce dernier logo. A découvrir sur le stand de Peugeot à Genève, à côté de la nouvelle 508.

Peugeot
Publicités

Catégories :auto, Auto-Moto

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s