Neymar pas près de rentrer à Paris

Opéré de son pied le week-end dernier, Neymar devrait faire toute sa convalescence au Brésil.

 

« Triste » de l’élimination du PSG face au Real Madrid, et surtout de son absence, mais « fier de ses coéquipiers », Neymar a pu compter sur ses amis pour digérer la déception. Six jours après son opération du pied droit, le Brésilien poursuit sa convalescence à Mangaratiba, une station balnéaire à une centaine de kilomètres de Rio où il possède une luxueuse villa, et est bien entouré.

Outre Bruna Marquezine, sa petite amie, en tournage dans la région, sa mère et sa sœur, qui s’apprête à fêter son anniversaire, mais également son père, après un crochet par Paris pour assister au match retour de Ligue des champions, le capitaine de la Seleçao a également rapatrié tout ou partir de  ses amis qui l’accompagnent depuis le début de saison.

Un point médical mi-avril

Parties de jeux-vidéo et de poker sont au programme en plus des séances de rééducation avec Ricardo Rosa, son préparateur physique personnel, employé par le PSG afin de faire le lien entre la star brésilienne et le club. Et à en croire Le Parisien, contrairement à ce qu’il avait laissé entendre à ses partenaires Dani Alves et Thiago Silva après son opération, Neymar ne devrait pas rentrer prochainement sur Paris. L’ancien Barcelonais devrait en effet effectuer toute sa convalescence au Brésil.

Il faudra donc attendre le premier bilan médical mi-avril, au terme duquel on connaîtra la durée définitive de son indisponibilité, pour envisager son retour sur Paris. Le soleil sera peut-être alors revenu sur la capitale…

Publicités

Neymar voudrait revenir au Barça…

Il a demandé à revenir. » C’est la Une du Mundo Deportivo, ce vendredi, consacrée à Neymar Jr. Selon le quotidien catalan, l’attaquant brésilien du Paris Saint-Germain aurait tout simplement contacté à plusieurs reprises des employés du FC Barcelone ces dernières semaines afin d’évoquer ses envies de retour au bercail. Et le Mundo Deportivo précise que ces démarches sont antérieures à la blessure du capitaine de la Seleçao, et à l’élimination du PSG face au Real Madrid en Ligue des champions.

Neymar Jr regretterait ainsi d’avoir quitté trop vite le Barça. Il aurait commis une erreur en voulant sortir de l’ombre de Lionel Messi. Il estimerait ainsi avoir été « aveuglé par le projet et la grande puissance économique du PSG » et serait notamment déçu du niveau du championnat de France et du traitement rugueux que lui imposent souvent les défenses de Ligue 1. En outre, le vestiaire du Barça, plus soudé que celui du PSG, lui manquerait.

Neymar Jr envisagerait ainsi un retour au Barça pour l’horizon 2019, et serait donc enclin à passer une deuxième saison au PSG. Mais après ce qui a été vécu comme une trahison l’été dernier, le Barça se méfierait des manœuvres du clan brésilien. Au sein du club catalan, on craindrait en effet que Neymar Jr propose ses services au Barça pour, en cas de refus, avoir toute latitude pour rejoindre le grand rival, le Real Madrid…

Bref, la presse espagnole n’a sans doute pas fini de parler d’un éventuel retour de Neymar en Liga. Car dans le même temps, AS, le quotidien madrilène, évoque également ce vendredi l’hypothèse d’un transfert du Brésilien au Real contre… 400 millions d’euros. Le père du joueur aurait déjà pris contact avec les dirigeants des Merengue…

Zidane: « Moi meilleur qu’Emery ? Quelle connerie… »

Malgré la qualification logique du Real Madrid aux dépens du PSG, en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Zinedine Zidane ne veut pas entendre dire qu’il est un meilleur tacticien qu’Unai Emery.

 

La page est déjà tournée pour Zinedine Zidane. Trois jours après la qualification du Real Madrid pour les quarts de finale de la Ligue des champions aux dépens du PSG (3-1, 1-2), l’entraîneur merengue ne pense qu’au prochain match: celui de samedi, à Eibar, lors de la 28e journée de Liga. Bien sûr, remporter la C1 une troisième saison consécutive est un objectif pour lui et ses joueurs, mais la compétition ne revient qu’en avril et « on aura le temps d’y penser ».

Ne lui parlez donc plus de cette double confrontation contre Paris, ni de la prétendue leçon tactique qu’il a donnée à Unai Emery. « On peut rester des heures à parler et avoir des débats. Moi, je ne veux convaincre personne. Chacun a son opinion et l’aura toute sa vie, même quand je gagnerai encore, encore et encore, a-t-il déclaré en conférence de presse. Aujourd’hui, on dit que je suis un meilleur tacticien qu’Emery. Mais quelle connerie, en fait, quelle connerie… »

« Pour moi, c’est la plus grosse bêtise. Mais bon, il faut l’accepter, a enchaîné le manager français, bien conscient de la réalité de son métier. Dans quelques semaines, on dira peut-être que moi, je suis un idiot, et que l’autre, comme il aura gagné le match, sera meilleur. Voilà, c’est la règle du jeu… Mais moi, je ne regarde pas. Ce que je regarde, c’est le travail que je fais, la passion que j’y mets, et le fait d’être dans ce grand club, avec ces grands joueurs, et de profiter. »

source: Sports.fr

Strasbourg: 30 tirs, record du PSG battu !

Les joueurs strasbourgeois ont tenté pas moins de 30 tirs sur le but de Monaco, qui l’a pourtant emporté à La Meinau (1-3), et dépossédé du même coup du précédent record de tirs sur un match de Ligue 1 cette saison un PSG, qui à cette occasion était tombé à Strasbourg (2-1).

 Source: Sports.fr

Le Racing Club de Strasbourg s’est incliné (1-3) ce vendredi, à La Meinau, en ouverture de la 29e journée de Ligue 1, face à Monaco.

Mais le club alsacien est loin d’avoir démérité au cours de cette rencontre, où le réalisme des Monégasques, buteurs sur leurs 3 premières frappes cadrées, a fait des merveilles, avec une activité débordante sur le but de Danijel Subasic avec pas moins de 30 tentatives, dont seulement 6 ont été cadrées ! Et donc au passage un nouveau record de tirs sur un match cette saison en Ligue 1, l’ancien record appartenant au PSG et ses 29 tirs tentés face à… Strasbourg, déjà à La Meinau, avec une défaite du club de la capitale à la clé (2-1).

« Avec 30 tirs tentés, offensivement, nous ne pouvons pas faire beaucoup plus, a reconnu l’entraîneur Thierry Laurey. On a manqué de rigueur sur les buts concédés. » (…) « Les garçons donnent le meilleur d’eux-mêmes. Aujourd’hui, l’AS_Monaco est allée plus vite que nous mais je ne peux en vouloir à personne. C’est rageant mais sincèrement, je ne pense pas qu’on puisse faire plus, considère-t-il. Défensivement, on pèche donc on est obligé d’attaquer, d’aller de l’avant. Par moment, il manque de la lucidité, de qualité technique, d’efficacité. mais ce n’est pas ça qui va nous arrêter. »