Haïti – Insécurité : Le mystère demeure autour de la disparition du Journaliste Legagneur

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) s’inquiète du silence des autorités policières et judiciaires suite à la disparition inquiétante du journaliste photo reporter Vladjimir Legagneur parti le 14 mars 2018 en reportage à Grand-Ravine, dans le quartier de Martissant, l’une des zones où, depuis quelques années, les affrontement entre gangs sont particulièrement violent.

HaitiLibre

Haïti - Sécurité : Le mystère demeure autour de la disparition du Journaliste Legagneur

L’ANMH s’adresse particulièrement au Directeur général de la Police nationale d’Haïti et au Commissaire du gouvernement de la juridiction de Port-au-Prince et leur demander de tout mettre en œuvre pour retrouver Vladjimir Legagneur et pour rassurer sa famille, ses proches et ses collègues.

Dans une note datée de samedi 24 mars, Renan Hedouville le Protecteur du Citoyen dit avoir appris avec consternation la nouvelle de la disparition du Journaliste. Tout en exprimant sa vive préoccupation, il prend acte que les autorités policières et judiciaires dont la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ-PNH) auraient été saisies de l’affaire le 16 mars dernier et « qu’une enquête serait en cours »

Renan Hedouville recommande aux autorités policières et judiciaires « d’intensifier leurs efforts avec professionnalisme pour retrouver, dans les plus brefs délais, Vladjimir Legagneur »

Dimanche, Limond Toussaint, le Ministre de la Culture de la Communication a exprimé sa solidarité envers la famille de Vladjimir Legagneur et l’ANMH et tient à informer que« […] les autorités policières, et judiciaires sont à pied d’œuvre, pour des enquêtes approfondies en vue d’établir les faits et ainsi permettre de faire la lumière sur le dossier ». Précisons que c’est la première réaction officielle du Gouvernement dans cette affaire depuis la disparition de notre confrère journaliste.

De son côté le Commissaire Frantz Lerebours, Porte-parole de la Police Nationale d’Haïti (PNH) a déclaré après un silence de 12 jours « Nous n’avons pour le moment pas de trace ou d’indice de lui. Dans ce genre d’affaires, sans demande de rançon, nous craignons une issue fatale […] » précisant que plusieurs unités de la police continuait les recherches pour établir les circonstances il a conclus « La situation est très préoccupante mais nous ne pouvons présumer de sa mort sans avoir retrouvé son corps. »

Vendredi 23 mars, Emmanuel Colombié, responsable du bureau Amérique latine de Reporters Sans Frontières (RSF) a témoigné de son inquiétude sur la lenteur de l’enquête « Il est extrêmement inquiétant que, 10 jours après sa disparition, la police n’ait pu apporter aucun élément nouveau. »

Rappelons que le non aboutissement des enquêtes sur des cas de disparition d’autres personnalités n’est pas rare en Haïti, citons entre autres : la disparition de Charlot Jacquelin, jeune militant et ancien professeur à Cité Soleil (19 septembre 1986), Félix Lamy, animateur vedette et copropriétaire de radio galaxie (10 décembre 1991), Lovisnky Pierre-Antoine, ex-dirigeant de la Fondation 30 septembre (12 aout 2007) et Joseph François Robert Marcello, ancien Coordonnateur de la Commission Nationale de Passation de Marchés Publics (12 janvier)

Publicités

Auteur : 24hmagazine

Unique Magazine numérique en Haiti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s