Il y a une taupe au sein même du Real et Zinédine Zidane veut évidemment savoir de qui il s’agit !

Zinédine Zidane. (Reuters)

Qui est ce joueur sournois dangereux qui livre à la presse madrilène ses compositions ? Qui, par exemple, a transmis l’information à la radio Cadena COPE qu’Isco démarrerait le huitième aller de Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain, le 14 février dernier au Bernabéu (3-1) ?

Il n’y a rien de plus dérangeant pour l’entraîneur français, de nature méfiante, qu’une fuite sur un onze de départ, une conversation privée, une blessure et/ou un transfert. Cette dernière divulgation concernant Isco, cette « trahison », l’a fait bouillir de colère, comme le raconte ce lundi le journal numérique El Confidencial« Comment se peut-il que ça soit sorti ? », s’est-il demandé en substance. Pour lui, le vestiaire est quelque chose de sacré. Il vous faut être loyal et garder les secrets afin de ne pas déstabiliser d’une quelconque manière le groupe.

La taupe n’a pas (encore ?) été piégée, mais au moins elle n’a pas agi avant la première manche du quart de finale de C1 face à la Juventus, demain mardi à Turin (20h45). Aucun indice sur l’équipe de « Zizou » n’a été donné aux médias espagnols.

Publicités

Coupe du monde 2018: Quel programme télé ? Voici le programme du premier tour avec la diffusion des matches du premier tour

C’est le grand événement de l’année 2018.  Du 14 juin au 15 juillet 2018 se déroulera en effet la Coupe du monde en Russie, 21e du nom. Un mondial auquel participera l’équipe de France, qui a bénéficié d’un tirage au sort somme toute clément puisque les hommes de Didier Deschamps affronteront au premier tour le Pérou, l’Australie et le Danemark.

cropped-24hmontreal_logo

Et pour ceux qui ne voudront rien rater de la Coupe du monde 2018, il leur faudra être abonné à beIN Sports. Les droits télévisés du Mondial en Russie sont en effet partagés entre deux diffuseurs  la chaîne payante beIN Sports, qui diffusera toutes les rencontres de la compétition, et le groupe TF1, qui ne diffusera 28 matches.

Ces 28 rencontres seront diffusées sur TF1 et TMC et concerneront dans le détail «les 16 plus belles rencontres des phases de poules, les cinq plus belles affiches des huitièmes de finale, les trois plus belles affiches des quarts de finales, les deux demi-finales finales, la petite finale et la finale», a annoncé le groupe présidé par Gilles Pélisson.

Voici le programme du premier tour avec la diffusion des matches du premier tour:

Phase de groupes :

Jeudi 14 juin :
17h00 : Russie – Arabie Saoudite (groupe A), à Moscou (Stade Loujniki) (TF1 et beIN Sports)

Vendredi 15 juin :
14h00 : Egypte – Uruguay (groupe A), à Ekaterinbourg (beIN Sports)
17h00 : Maroc – Iran (groupe B), à Saint-Petersbourg (beIN Sports)
20h00 : Portugal – Espagne (groupe B), à Sotchi (TF1 et beIN Sports)

Samedi 16 juin :
12h00 : France – Australie (groupe C), à Kazan (TF1 et beIN Sports)
15h00 : Argentine – Islande (groupe D), à Moscou (Spartak) (beIN Sports)
18h00 : Pérou – Danemark (groupe C), à Saransk (beIN Sports)
21h00 : Croatie – Nigéria (groupe D), à Kaliningrad (TF1 et beIN Sports)

Dimanche 17 juin :
14h00 : Costa Rica – Serbie (groupe E), à Samara (beIN Sports)
17h00 : Allemagne – Mexique (groupe F), à Moscou (Loujniki) (TF1 et beIN Sports)
20h00 : Brésil – Suisse (groupe E), à Rostov (TF1 et beIN Sports)

Lundi 18 juin :
14h00 : Suède – Corée du Sud (groupe F), à Nijni Novgorod (beIN Sports)
17h00 : Belgique – Panama (groupe G), à Sotchi (beIN Sports)
20h00 : Tunisie – Angleterre (groupe G), à Volgograd (TF1 et beIN Sports)

Mardi 19 juin :
14h00 : Pologne – Sénégal (groupe H), à Moscou (Spartak) (beIN Sports)
17h00 : Colombie – Japon (groupe H), à Saransk (beIN Sports)
20h00 : Russie – Egypte (groupe A), à Saint-Petersbourg (beIN Sports)

Mercredi 20 juin :
14h00 : Portugal – Maroc (groupe B), à Moscou (Loujniki) (beIN Sports)
17h00 : Uruguay – Arabie Saoudite (groupe A), à Rostov (beIN Sports)
20h00 : Iran – Espagne (groupe B), à Kazan (beIN Sports)

Jeudi 21 juin :
14h00 : France – Pérou (groupe C), à Ekaterinbourg (TF1 et beIN Sports)
17h00 : Danemark – Australie (groupe C), à Samara (beIN Sports)
20h00 : Argentine – Croatie (groupe D), à Nijni Novgorod (TF1 et beIN Sports)

Vendredi 22 juin :
14h00 : Brésil – Costa Rica (groupe E), à Saint-Petersbourg (beIN Sports)
17h00 : Nigéria – Islande (groupe D), à Volgograd (beIN Sports)
20h00 : Serbie – Suisse (groupe E), à Kaliningrad (beIN Sports)

Samedi 23 juin :
14h00 : Belgique – Tunisie (groupe G), à Moscou (Spartak) (beIN Sports)
17h00 : Allemagne – Suède (groupe F), à Sotchi (TF1 et beIN Sports)
20h00 : Corée du Sud – Mexique (groupe F), à Rostov (beIN Sports)

Dimanche 24 juin :
14h00 : Angleterre – Panama (groupe G), à Nijni Novgorod (beIN Sports)
17h00 : Japon – Sénégal (groupe H), à Ekaterinbourg (beIN Sports)
20h00 : Pologne – Colombie (groupe H), à Kazan (TF1 et beIN Sports)

Lundi 25 juin :
16h00 : Arabie Saoudite – Egypte (groupe A), à Volgograd (beIN Sports)
16h00 : Uruguay – Russie (groupe A), à Samara (beIN Sports)
20h00 : Espagne – Maroc (groupe B), à Kaliningrad (TF1 et beIN Sports)
20h00 : Iran – Portugal (groupe B), à Saransk (beIN Sports)

Mardi 26 juin :
16h00 : Danemark – France (groupe C), à Moscou (Loujniki) (TF1 et beIN Sports)
16h00 : Australie – Pérou (groupe C), à Sotchi (beIN Sports)
20h00 : Nigéria – Argentine (groupe D), Saint-Petersbourg (TF1 et beIN Sports)
20h00 : Islande – Croatie (groupe D), à Rostov (beIN Sports)

Mercredi 27 juin :
16h00 : Corée du Sud – Allemagne (groupe F), à Kazan (beIN Sports)
16h00 : Mexique – Suède (groupe F), à Ekaterinbourg (beIN Sports)
20h00 : Serbie – Brésil (groupe E), à Moscou (Spartak) (TF1 et beIN Sports)
20h00 : Suisse – Costa Rica (groupe E), à Nijni Novgorod (beIN Sports)

Jeudi 28 juin :
16h00 : Japon – Pologne (groupe H), à Volgograd (beIN Sports)
16h00 : Sénégal – Colombie (groupe H), à Samara (beIN Sports)
20h00 : Angleterre – Belgique (groupe G), à Kaliningrad (TF1 et beIN Sports)
20h00 : Panama – Tunisie (groupe G), à Saransk (beIN Sports)

Malcom dans le viseur du PSG

Antero Henrique, le directeur sportif du Paris Saint-Germain, surveillerait le jeune talent brésilien des Girondins de Bordeaux.

source: Sports.fr

Malcom. (Reuters)

Une saison se prépare à l’avance. Et si le Paris Saint-Germain semble ne pas avoir encore trouvé de nouvel entraîneur – puisqu’il est quasiment acquis qu’Unai Emery sera remplacé à la fin de son contrat le 30 juin notamment en raison de ses échecs répétés dans la quête de la C1 – des joueurs sont surveillés pour, pourquoi pas, les enrôler en vue du prochain exercice.

D’après le France Football de cette semaine, Malcom, 21 ans, est l’un de ceux-là. Antero Henrique, le directeur sportif du PSG, s’intéresserait au jeune talent brésilien des Girondins de Bordeaux (9 buts et 6 passes cette saison en Ligue 1), observé attentivement par le sélectionneur auriverde Tite. Henrique ne voudrait pas le laisser partir à l’étranger, alors que Tottenham, Arsenal et le Bayern Munich ont déjà montré de l’intérêt pour l’ex-ailier du Corinthians, excellant jusqu’à la trêve hivernale et ces approches de grands clubs européens.

Dans ce dossier, le Portugais a pour lui sa proximité avec l’entreprise de conseil Elenko Sports, qui s’occupe de Malcom. Malcom, lié jusqu’en 2021 au FCGB, dont la valeur est estimée entre 40 et 50 millions d’euros. Pas un problème pour le vainqueur de la Coupe de la Ligue et futur champion de France. Mais le fair-play financier de l’UEFA, lui, en est un…

En pleine forme depuis Las Vegas, le jeune hurdleur Mathieu Louisy raconte son passage en prison.

Le very bad trip de Mathieu Louisy à Las Vegas se finit bien. Parti à « Sin City » pour un séminaire sportif, le vice-champion de France junior de 60m haies avait été porté disparu du 15 au 20 mars, au grand dam de sa famille et de ses proches, qui avaient multiplié les avis de recherche sur les réseaux sociaux. Le petit protégé de Ladji Doucouré était en prison en tant que « John Doe », le nom donné aux Etats-Unis pour les personnes non identifiées.

L’athlète de 20 ans détaille sa péripétie sur Twitter: « Un vendeur a appelé la police car il pensait que j’importunais les clients du magasin mais je demandais juste mon chemin car je m’étais perdu et avais égaré la totalité de mes affaires. J’ai donc été arrêté par la police et, ayant perdu mon passeport, je n’avais aucun moyen de décliner mon identité et j’ai donc été placé en cellule sans avoir l’autorisation de communiquer avec mes proches« .

Mathieu Louisy dément ainsi avoir craché sur une personne au poste de police: « Certains policiers m’ont menacé de me frapper et de me tazzer. Je leur ai répondu que je n’avais pas peur et j’ai ensuite craché au sol et non au visage d’un officier. Je regrette tout de même mon acte« . Ce geste lui avait valu d’être envoyé en prison, au Clark County Detention Center.

Le jeune originaire de la Seine-et-Marne a été jugé dans la foulée pour « gros écart de conduite » (il risquait une peine maximum de prison) et a depuis retrouvé sa liberté et donc l’usage de son téléphone. Mathieu Louisy attend ainsi un nouveau passeport pour rentrer en France et en profite pour parcourir le « Strip » de Vegas dans une voiture de sport ou pour faire du tourisme dans les environs, comme il le montre sur Instagram. Son escapade américaine devient plus agréable.

Je suis dans le tieks

Une publication partagée par Thieumvx (@mathieu.louisy) le 

Grateful ✨

Une publication partagée par Thieumvx (@mathieu.louisy) le 

James est devenu essentiel au Bayern?

A ce prix, c’est presque une bonne affaire pour le Bayern. Selon Marca, le club munichois est sur le point de lever l’option d’achat de 42 millions d’euros pour James Rodriguez, alors que ce dernier avait été recruté 75 millions par le Real en 2014. Le transfert définitif est fort logique, car si le milieu offensif colombien a eu du mal à s’imposer sous Carlo Ancelotti, il est devenu un joueur essentiel de Jupp Heynckes ces derniers mois. En attestent son but et ses deux passes décisives magnifiques lors du festival offensif contre Dortmund (6-0), samedi dernier.

James Rodriguez au centre du collectif bavarois.

Alors, pour quelles raisons étranges l’ancien Monégasque n’avait pas donné satisfaction dès le début ? Le changement de club, ainsi que de championnat et de pays, a peut-être perturbé le joueur de 26 ans. « On ne sait pas vraiment pourquoi cela n’a pas marché, mais le Bayern a de nombreux joueurs hispanophones, avec Vidal, Martinez, Thiago, donc il était bien aidé à son arrivée. Il ne semblait pas avoir de problème dans la vie de tous les jours« , rétorque Eliano Lussem, de Kicker.

En fait, le cador de Bundesliga s’exprime mieux collectivement depuis le changement d’entraîneur et cela a pleinement profité à James Rodriguez. Notre correspondant allemand l’explique: « La forme du moment est le fruit du travail de Jupp Heynckes. Il a restructuré l’équipe, cela a permis aux joueurs offensifs de s’exprimer, comme les vétérans Robben et Ribéry, qui jouent à un très haut niveau en ce moment. Pour James, c’est plus facile de combiner avec eux. Il est très important dans l’équipe puisqu’il est le lien parfait entre le milieu et l’attaque« .

Le positionnement du talentueux gaucher joue en sa faveur. En début de saison, James n’avait pas convaincu en 10 ou en tant qu’ailier car il avait du mal à s’extirper du pressing adverse. Aujourd’hui, il est est un meneur de jeu très libre depuis le poste de relayeur gauche du 4-3-3. « Cela lui convient très bien. Il est bien entouré et a beaucoup de responsabilités dans le jeu« , confirme Eliano Lussem. Si James Rodriguez confirme enfin son talent, le Bayern aura recruté l’une de ses nouvelles stars à moindre prix.

Umtiti, la mauvaise passe

Depuis son arrivée au FC Barcelone à l’été 2016, Samuel Umtiti n’a fait que progresser et impressionner. Lui, le réserviste devenu titulaire avec les Bleus pendant le dernier Euro, figure désormais parmi les défenseurs centraux les plus courtisés du marché européen. Néanmoins, force est de constater que le joueur formé à l’Olympique Lyonnais n’est actuellement pas dans la forme de sa vie. Lors du dernier rassemblement international, sa prestation mitigée contre la Colombie (2-3) avait été confirmée par une deuxième période très compliquée en Russie (1-3).

Samuel Umtiti

En parallèle, Raphaël Varane ne s’était pas montré beaucoup plus fringuant, ce qui fait que Didier Deschamps a finalement été seulement rassuré par la prestation de Laurent Koscielny à Saint-Pétersbourg, et le secteur défensif des Bleus montre des signes alarmants de fébrilité à moins de trois mois du Mondial. Car ce n’est pas beaucoup plus reluisant en club, et Samuel Umtiti ne pourra pas dire le contraire. Samedi, l’intéressé est apparu en souffrance sur les terres du FC Séville (2-2) lors de la 30e journée de Liga. Il est directement impliqué sur les deux buts inscrits par les Andalous…

Le Blaugrana va donc devoir trouver les ressources pour se relancer, réussir aussi à trouver un second souffle sur le plan physique à l’heure où le Barça doit retrouver mercredi soir la Ligue des champions et un quart de finale aller contre l’AS Rome au Camp Nou. Le Lyonnais de naissance sera pour l’occasion sans doute supervisé par Didier Deschamps et son staff, car la charnière tricolore pour la prochaine Coupe du monde n’est pas encore installée, loin de là. Entre Laurent Koscielny, Raphaël Varane et Samuel Umtiti, l’un de ces trois hommes débutera à coup sûr la compétition estivale sur le banc de touche…

Chiellini a pardonné à Suarez: Giorgio Chiellini, défenseur de l’Italie mordu par Luis Suarez au Mondial 2014

La scène est restée dans toutes les mémoires. (Reuters)

Qui ne se souvient pas de la morsure de Luis Suarez sur Giorgio Chiellini, un énième coup de dent de la part de l’attaquant uruguayen dans sa carrière ? C’était en phase de groupes de la Coupe du monde 2014, entre l’Italie et la Celeste, et la sélection uruguayenne – qui s’était qualifiée pour les huitièmes, au contraire des Italiens – avait ensuite été privée de sa star sur suspension.

Chiellini n’en veut plus à son agresseur, bien au contraire, comme il l’a confié à AS« Je l’ai déjà revu sur un terrain, et c’était un vrai plaisir. C’est un très grand attaquant, c’est toujours un vrai défi de l’affronter. J’aimerais beaucoup échanger mon maillot avec lui. Le fait qu’il soit ensuite suspendu durant quatre mois, ça me paraissait exagéré… Il avait été exemplaire durant le Mondial. »

Pourquoi pas un nouveau Juventus-Barça, alors, en demi-finales ou en finale de Ligue des champions, pour organiser cet échange de tuniques ? Un comportementaliste avait tenté de nous expliquer, à l’époque, l’attitude de Luis Suarez, évoquant « un sentiment de frustration »« Une réponse physique aussi violente et animale, ça vient d’une grosse frustration intérieure. Il doit avoir un degré de tolérance un peu plus léger que les autres… »

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Ffoot.fr%2Fvideos%2F10156463655823783%2F&show_text=0&width=484