La Juve à genoux devant Cristiano Ronaldo

Porté par un énorme Cristiano Ronaldo, double buteur et passeur décisif, le Real Madrid est allé battre largement la Juventus sur ses propres terres (3-0) en quarts de finale de la Ligue des champions. La Juve, quasiment déjà éliminée, n’a pas démérité, mais les Espagnols continuent d’impressionner.

Juventus 0-3 Real Madrid

Buts : Ronaldo (3e et 64e) et Marcelo (72e)

C’est devenu banal, mais cela demeure très difficile de ne pas s’en étonner. Le Real Madrid a déjà assez déclaré sa flamme, que ce soir par ses paroles ou par ses actes, à la Ligue des champions pour que ses grosses performances ne soient pas une surprise. Sauf que quand la Maison-Blanche n’a besoin que de 180 secondes pour faire la différence contre une Juventus expérimentée, tout le monde est impressionné. Quand Ronaldo, double buteur et passeur, dégaine un geste venu d’ailleurs pour faire le break, la Juventus à terre et son bien joli public se sont levés pour le remercier de sa beauté. Et quand les Espagnols ont triplé, l’Europe entière est restée scotchée. Le champion en titre continental s’est imposé 3-0 sur le terrain du finaliste en quarts de son tournoi, et est déjà quasiment qualifié.

CR7, pour commencer

Troisième minute. La rencontre a donc à peine démarré lorsque Isco s’échappe sur l’aile gauche pour servir Ronaldo, libre de tout mouvement dans la surface. Évidemment, la sentence tombe : le Portugais la met au fond et fait briller des statistiques déjà folles (treize réalisations en neuf rencontres de Ligue des champions cette saison, dixième match consécutif avec au moins un but dans la compétition, décisif sur les six duels qu’il a disputés contre la Vieille Dame dans l’épreuve…). Pourtant, la Juve fait l’effort de presser très haut son adversaire, organisé avec deux pointes devant.

Reste que Navas détourne magnifiquement la tentative d’Higuaín. Et si Ramos fait comme d’habitude don de son corps au Real, d’autres choses plus inhabituelles sont observables : Dybala prend un petit pont et rate ses contrôles, Chiellini tente une percée balle au pied et se perd dans ses dribbles, Mandžukić et Matuidi rongent leur frein sur le banc, Douglas Costa fait les mauvais choix, l’attaque locale peine à cadrer ses frappes, le leader de Serie A n’obtient pas de penalty sur deux situations litigieuses… En clair, la Juve domine légèrement, mais se heurte à la possession madrilène, beaucoup plus réaliste. Même si Kroos touche la barre sur une frappe de poney.

CR7, pour terminer

Il faut dire que la charnière Ramos-Varane fait un boulot remarquable, malgré l’activité incessante de Dybala et un carton jaune récolté par l’Espagnol (suspendu au retour). À l’autre bout du terrain, Ronaldo manque de faire subir à la Juventus un début de seconde moi-temps identique à celui de la première, son tir rasant le poteau de Buffon. Mais les situations chaudes continuent de procréer devant les cages de Navas. Lequel est pris à contre-pied sur un coup franc dévié qui termine sa course… quelques centimètres à côté.

Quelques minutes plus tard, CR7 décide d’achever les Italiens. À l’affût d’une mésentente de la défense turinoise, le Ballon d’or récupère la balle, temporise, adresse une passe en retrait parfaite pour Vázquez. Buffon empêche le remplaçant de Benzema de marquer ? Pas de problème : le Portugais se place dans la surface, anticipe le centre de Carvajal, prépare son geste… et envoie un superbe retourné. Buffon ne bouge pas, l’Allianz Stadium se lèvre et applaudit. Un moment fort, très fort.

Dans la foulée, Dybala prend un deuxième jaune (sévère), Marcelo se permet d’en coller un troisième (assist de… Ronaldo), Kovačić tape la transversale, Ronaldo manque le triplé la Juve rate une dernière grosse occasion par Cuadrado. 0-3. Fin de la première histoire. Et fin, sûrement, de ce quart.

Real Madrid (4-3-1-2) : Navas – Carvajal, Varane, Ramos, Marcelo – Modrić (Kovačić, 81e), Casemiro, Kroos – Isco – Ronaldo, Benzema (Vázquez, 59e). Entraîneur : Zidane.

Juventus (4-2-3-1) : Buffon – De Sciglio, Barzagli, Chiellini, Asamoah (Mandžukić, 68e) – Khedira (Cuadrado, 74e), Bentancur – Costa (Matuidi, 68e), Dybala, Sandro – Higuaín. Entraîneur : Allegri.

Publicités

Auteur : 24hmagazine

Unique Magazine numérique en Haiti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s