Le plus grand site de sacrifices d’enfants découvert au Pérou

Des squelettes sur du sable.

Situé dans la région de La Libertad, près d’une falaise face à l’océan Pacifique, ce site funéraire contenait 140 corps d’enfants, âgés de 5 à 14 ans. Ces derniers ont été donnés à des fins de rituels de sacrifices, menés il y a près de 550 ans.

D’autres squelettes ont également été retrouvés sur ce lieu, près de la ville de Trujillo.

Les restes de 200 jeunes lamas, de moins de 18 mois, ont également été découverts, tout comme des objets utilisés dans les années 1400 à 1450.

Ces bêtes auraient été sacrifiées le même jour par des membres de la civilisation Chimu, installée à cette époque sur cette partie de la côte péruvienne.

Ces découvertes seraient les « preuves du plus grand sacrifice collectif d’enfants d’Amérique, et probablement du monde », selon la revue National Geographic, qui a relayé cette nouvelle.

« Même si des sacrifices humains ont été signalés chez les Aztèques, les Mayas et les Incas dans les chroniques espagnoles de l’ère coloniale et documentés dans les fouilles scientifiques modernes, la découverte d’un sacrifice d’enfants à grande échelle dans la civilisation précolombienne Chimu, qui est peu connue, est une trouvaille sans précédent non seulement en Amérique, mais dans le monde entier », a détaillé le National Geographic.

Les enfants ont été enterrés le visage tourné vers la mer. Les animaux, quant à eux, fixaient les Andes.

Un squelette.

Le corps d’un enfant retrouvé. Photo : The Associated Press/Gabriel Prieto

L’analyse des restes des squelettes des enfants et des animaux a montré des signes de coupure sur le sternum et de côtes disloquées. La poitrine des victimes aurait ainsi été ouverte, peut-être pour faciliter l’extraction du cœur, a mentionné la revue scientifique.

Pourquoi ont-ils été sacrifiés? Pour tenter de stopper une catastrophe naturelle qui avait causé d’importants ravages, estiment des archéologues.

« Ils voulaient probablement offrir aux dieux la chose la plus importante pour eux, et c’était les enfants, car ils représentent l’avenir », a souligné le professeur de l’Université nationale du Pérou de Trujillo, Gabriel Prieto, avant de préciser que les lamas revêtaient également une importance capitale pour cette civilisation.

Trois corps d’adulte ont aussi été retrouvés sur place.

Publicités

Auteur : 24hmagazine

Unique Magazine numérique en Haiti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s