Astronomie

Le télescope spatial Hubble de la NASA a permis d’observer l’étoile individuelle la plus éloignée de notre système solaire à ce jour.

Selon la NASA, cette étoile – de type supergéante bleue – est située à 9,3 milliards d’années-lumière de la Terre. Elle nous apparaît sous la forme qu’elle avait lorsque l’Univers n’en était environ qu’au tiers de son existence. Par comparaison, le big bang, qui a donné naissance à l’Univers, s’est produit il y a 13,8 milliards d’années.

Icarus est l'étoile individuelle la plus lointaine jamais observée.

Icarus est l’étoile individuelle la plus lointaine jamais observée.  Photo : NASA/ESA/P. Kelly

Cette étoile est officiellement enregistrée sous le nom de MACS J1149 + 2223 Lensed Star-1, mais ses découvreurs l’ont surnommée Icarus.

C’est la première fois que nous voyons une étoile individuelle amplifiée.

Patrick Kelly, de l’Université du Minnesota

Habituellement, la luminosité de ce type d’étoile est beaucoup trop faible pour que les télescopes terrestres puissent les détecter, malgré le fait que celles-ci soient jusqu’à un million de fois plus lumineuses et environ deux fois plus chaudes que notre Soleil.

Mais grâce à une bizarrerie de la nature – le phénomène de lentille gravitationnelle –, le télescope spatial Hubble a repéré cette étoile lointaine et par le fait même établi un nouveau record de distance.

L’étoile Icarus est devenue assez brillante pour être détectée par Hubble grâce à un processus appelé lentille gravitationnelle.

Jose Diego, Institut de physique de Cantabria, en Espagne

Qu’est-ce qu’une lentille gravitationnelle?

Ce phénomène agit un peu comme une loupe astronomique. D’après la relativité générale d’Einstein, une distribution de masse dévie les rayons lumineux qui passent à proximité. Cette technique permet aux astronomes d’étudier des étoiles individuelles dans les galaxies lointaines.

Dans le cas présent, l’étoile n’est visible que parce qu’elle est amplifiée par la gravité d’un amas massif de galaxies situé à environ 5 milliards d’années-lumière de la Terre. Cet amas, appelé MACS J1149 + 2223, est illustré à gauche, sur l’image qui accompagne le présent texte. Il se trouve entre la Terre et la galaxie spirale lointaine qui comprend Icarus.

Cette étoile est au moins 100 fois plus éloignée que les autres astres précédemment observés, à l’exception de certaines supernovae, des explosions d’étoiles en fin de vie.

Patrick Kelly, Université du Minnesota

En outre, des galaxies plus anciennes ont déjà été observées, mais jamais dans le détail d’étoiles individuelles.

La détection d’Icarus a aussi permis de tester la théorie de la matière noire et de sonder la composition de l’amas de galaxies au premier plan.

Le détail de cette découverte est publié dans la revue Nature Astronomy.

Publicités

Catégories :Astronomie, Sciences

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s