Actus Football Mondial

Pas de sélection italienne pour Carlo Ancelotti. Et pour cause, l’entraîneur italien s’est engagé avec un grand club européen.

Carlo Ancelotti a pris sa décision. (Reuters)

Reste à savoir lequel, même si toutes les pistes convergent vers Londres.

Le jeu de bancs musicaux tant attendu cet été, dans un certain nombre de grands clubs européens, vient peut-être de connaître une avancée majeure. En effet, Carlo Ancelotti vient de refuser le poste de sélectionneur de l’Italie. Et la raison est simple: l’ancien entraîneur du PSG a donné son accord à un club. Peut-être à Chelsea, en remplacement d’Antonio Conte (d’après Mediaset). Même si les autres postes qu’on sait vacants, à savoir ceux du Paris Saint-Germain et surtout d’Arsenal, posent aussi question.

C’est la thèse plutôt avancée par Sky Sports, même si un retour à Paris semble très improbable au vu de l’avancée sur le dossier Thomas Tuchel. Mais les inconnues perdurent aussi à propos de Luis Enrique et de Conte… Voire de Diego Simeone ou de Leonardo Jardim. Mais pas de Roberto Mancini, puisque celui-ci serait désormais le seul candidat pour prendre les rênes de la Nazionale italienne (nomination le 20 mai). En attendant que tout ça se décante, on peut donc raisonnablement estimer qu’Ancelotti se place entre Chelsea et Arsenal.

Un extrême intérêt pour Arsenal

Il y a aussi le cas de Maurizio Sarri, que Goal.com a annoncé samedi proche de… Chelsea. Mais ces dernières nouvelles concernant Ancelotti, plus fraîches, sont peut-être de nature à tout contrebalancer. Dernièrement, l’ex-entraîneur du Bayern Munich s’est uniquement exprimé sur l’éventualité d’un départ vers Arsenal (pour Tuttomercatoweb.com): « S’ils m’impliquent dans leur projet, je serais content d’un point de vue professionnel. Mon avenir dépend des projets qui se présentent, pas seulement de moi. »

La semaine passée, Le Parisien rappelait aussi l’extrême intérêt d’Ancelotti pour Arsenal, où il aurait l’assurance de pouvoir choisir son effectif en prenant la suite de Wenger. Début mars, déjà, Mikaël Silvestre donnait un avis très positif: « Il est prêt pour Arsenal. Il a gagné partout, c’est un coach international qui peut gérer des joueurs et des langages différents. Il connaît la Premier League. » Et c’était donc bien avant que la place se libère… Faites vos jeux, mais si « Carletto » allait ailleurs qu’à Londres, ce serait tout de même une grande surprise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s