Attaque au couteau à Paris: les premiers éléments de l’enquête

Samedi, peu avant 21h, Khamzat Azimov tuait un homme et blessait quatre personnes avec son couteau près de l’opéra Garnier à Paris, avant d’âtre abattu par les forces de l’ordre. Au lendemain de cette attaque, les investigations portent leurs premiers fruits.

Un homme arrêté à Strasbourg.© PATRICK HERTZOG / AFP Un homme arrêté à Strasbourg.

Il y a désormais plus de vingt-quatre heures Khamzat Azimov, un homme âgé de 20 ans d’origine tchétchène et naturalisé français, tuait un passant et blessait quatre autres personnes au moyen d’un couteau. Dans la soirée de ce même samedi, la section antiterroriste a été aussitôt saisie et l’enquête confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne, à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la sous-direction antiterroriste (Sdat). Les investigations ont déjà permis de recueillir de premiers éléments permettant de mieux comprendre le déroulement des faits, de mieux appréhender le profil de l’assaillant et son entourage.

> Le déroulement des faits

C’est à 20h40 environ samedi soir que Khamzat Azimov a initié son périple meurtrier dans le quartier jouxtant l’opéra Garnier à Paris. En moins de vingt minutes, avec son couteau, il tue Ronan, un jeune homme de 29 ans, et blesse quatre autres personnes. Un premier appel prévient la police à 20h47. Pendant ce temps, Khamzat Azimov continue de sillonner cette partie touristique du IIe arrondissement de la capitale et fait des allers-retours entre la rue Monsigny et la rue Saint-Augustin. Mais moins de neuf minutes après le premier coup de fil à destination des forces de l’ordre, il est abattu par la police.

L’attaque est peu après revendiquée par Daesh. L’organisation, via son agence de propagande Amaq, a fait circuler dimanche une vidéo d’allégeance où l’on peut voir un jeune homme brun et masqué qu’elle présente comme l’auteur de l’attaque. La vidéo est en cours d’authentification.

> Naturalisé en 2010, fiché S en 2016: le parcours d’Azimov

La trajectoire de Khamzat Azimov a aussi gagné en clarté durant ces premières heures d’investigations. Né en Tchétchénie en 1997, il a été emmené loin de ce pays alors ravagé par la guerre avec la Russie et est arrivé très jeune en France. Il a d’abord grandi dans un quartier populaire de Strasbourg où il a passé un bac ES. Il a obtenu la nationalité française en 2010 à la suite de sa mère.

Il s’est installé avec ses parents et sa petite soeur de sept ans il y a à peine plus d’un an à Paris, dans le XVIIIe arrondissement. Décrit comme « réservé » ou « discret » par des riverains des quartiers qu’il a fréquentés, Khamzat Azimov était inconnu de la justice. En revanche, il avait déjà suscité l’attention des renseignements. 

Il était fiché S depuis l’été 2016 et était inscrit au FSPRT, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation islamiste. Mais il semble que jusqu’ici ce soient plutôt ses relations que ses propres entreprises qui aient intéressé les agents. Il y a un an, il avait ainsi été entendu par la section antiterroriste de la Brigade criminelle car il connaissait un homme dont la femme était partie en Syrie.

> Ses parents en garde à vue, interpellations à Strasbourg

A l’aube, ce dimanche, les enquêteurs ont perquisitionné l’appartement où il vivait en famille. Ses parents ont été emmenés et placés en garde à vue par les forces de l’ordre. A 500 kilomètres plus à l’est, les policiers intervenaient dans un quartier strasbourgeois et mettait la main sur un ami de Khamzat Azimov que celui-ci aurait rencontré au lycée et qui serait lui-même un islamiste selon des informations de notre correspondante sur place. Il a été escorté menotté.

Un autre homme a encore été interpellé à Strasbourg mais n’a pas été astreint à porter des menottes.

Publicités

Auteur : 24hmagazine

Unique Magazine numérique en Haiti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s