Actus Football Mondial

Luca Zidane (20 ans) a connu samedi une performance contrastée sur la pelouse de Villarreal

A une semaine de sa 3e finale de Ligue des champions consécutive face à Liverpool, le Real Madrid a été tenu en échec (2-2) ce samedi, sur la pelouse de Villarreal.

Un match de la 38e et dernière journée de Liga que les Madrilènes auront dominé de la tête et des épaules en première période grâce à l’ouverture du score précoce, signée Gareth Bale (11e). Si sa cote chez les Merengue et sa valeur marchande sur le marché des transferts sont, paraît-il, en chute libre, le Gallois conserve une belle technique, notamment dos au but, qui lui permet, sur un service de Luka Modric, de montrer la voie à ses partenaires. Et d’égaler sa meilleure série en Liga avec 4 réalisations en 4 matches. La suite, c’est un but du break au tableau noir qu’Isco initie d’une ouverture au cordeau pour Marcelo, dont le centre fouetté de l’extérieur du pied est une offrande délicieuse pour le 26e but de la saison de Cristiano Ronaldo, inscrit de la tête (32e).

En route pour Kiev

On se dit qu’il n’y a qu’une seule équipe sur le terrain. Et les mauvaises langues ne manqueront pas de pointer l’entrée de Karim Benzema, à l’heure de jeu, comme le signal d’un gros coup de pompe pour ce Real, dont la défense, où Raphaël Varane et… Luca Zidane étaient titulaires, va craquer dans la dernière demi-heure sur des buts de Roger Martinez (70e) et Samu Castillejo (85e).

A 20 ans, le fils du coach, qui débutait pour la première fois avec l’équipe première, s’était montré vigilant sur coup-franc pour un premier arrêt (49e). Mais il était nettement moins irréprochable, en revanche, sur la réduction de l’écart, trop court sur la frappe de Martinez, puis sur l’égalisation, où sa sortie trop juste profitait à Castillejo.

« Je suis content pour mes débuts, mais le résultat est un peu doux-amer, a commenté le cadet de la fratrie Zidane, conscient des limites de sa performance. (Mon père) m’a prévenu un jour avant. Il m’a dit de profiter de ce moment, que c’était une fierté de jouer avec les meilleurs du monde. Mes partenaires m’ont dit la même chose, de profiter de ce moment. Quand je joue, je suis Luca, pas Zidane. (sur le deuxième but) Il faudra que je revoie l’action. J’ai essayé de faire du mieux possible« , a-t-il conclu sur Movistar Partidazo.

Au classement de cette saison à oublier sur le front du championnat, Madrid échoue donc sur la 3e marche du podium. Mais l’essentiel est ailleurs, du côté de Kiev face aux Reds.

Real Madrid C.F. ⚽️

@realmadrid

🎙 @raphaelvarane:  »Tenemos que estar concentrados y preparados para la final »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s