Tech

Voici 6 applications convaincantes de l’intelligence artificielle

BLIPPAR, une nouvelle façon de découvrir le monde

Alors qu’elle était évaluée à 1,5 milliard de dollars il y a moins de deux ans, cette jeune pousse traverse une période difficile et peine à trouver son modèle d’affaires. Elle a récemment congédié une grande partie de son personnel et fermé ses bureaux dans la Silicon Valley.

premiere-sphere-intelligence-artificielle-1

Mais ce qu’elle propose a néanmoins un grand potentiel. Avec la caméra de votre téléphone, vous ciblez des objets dans votre environnement (vous les « blippez » selon le verbe que la compagnie a voulu créer), et un algorithme de reconnaissance d’images identifiera non seulement ces objets, mais vous proposera aussi des contenus s’y rattachant.

Le taux d’erreurs est encore très élevé, mais de voir apparaître un nuage de mots sur votre écran lorsque vous pointez votre caméra vers un objet est assez bluffant, et le potentiel, lui, est énorme.

App StoreGoogle Play, iOS, Android

LYREBIRD, une reproduction digitale de votre voix

Cette jeune pousse montréalaise a créé un algorithme plutôt hallucinant. Vous allez sur leur site, vous vous abonnez, vous enregistrez une minute de votre voix, et vous pouvez littéralement vous faire dire n’importe quoi… sans même que vous ne parliez.

Oui, le danger de falsification que recèle une telle technologie se comprend aisément. Mais il serait possible aussi d’imaginer des applications médicales, notamment chez les gens aux prises avec des maladies dégénératives et qui pourraient « enregistrer » leur voix pendant qu’ils en ont encore une pour qu’ils puissent ensuite l’utiliser pour communiquer. Avec Lyrebird, Stephen Hawking aurait pu conserver sa voix de jeune vingtenaire, après tout…

https://lyrebird.ai

WRNCH, numériser le geste humain

Prononcez « wrench ». Cette autre jeune entreprise montréalaise développe quant à elle des algorithmes de reconnaissance de mouvements. L’idée derrière les technologies de WRNCH est que de plus en plus, les intelligences artificielles pourront analyser vos moindres faits et gestes pour pouvoir interagir avec vous.

Les algorithmes développés par la compagnie permettent également de créer des effets spéciaux en direct. Un peu comme les filtres de Snapchat, mais appliqués au corps en entier. Bientôt dans une voiture autonome et dans un jeu vidéo? À suivre.

https://wrnch.ai

POSENET, l’algorithme du mouvement corporel

Dan Oved est un étudiant à l’École de médias interactifs de l’Université de New York. En collaboration avec le Google Creative Lab, il a mis au point Posenet, un algorithme qui ressemble à celui développé par WRNCH. La machine détecte vos mouvements et peut les reconnaître en temps réel. Vous pouvez ainsi interagir de manière corporelle avec un algorithme d’apprentissage machine dans le confort de votre salon.

Le code de Dan Oved est accessible sur la plateforme Github, et vous pouvez télécharger son application pour l’utiliser avec la caméra de votre ordinateur. Bientôt, un prof de yoga en forme d’intelligence artificielle pourra-t-il analyser en direct vos mouvements?

https://github.com/tensorflow/tfjs-models/tree/master/posenet

NSYNTH, l’ère du synthétiseur intelligent

Non, il ne s’agit pas du boys band américain NSYNC… même s’il s’agit d’une démonstration que l’intelligence humaine peut créer de la musique aussi formatée qu’un hamburger de chaîne de restauration rapide.

NSYNTH sert à créer de la musique aux antipodes de celle des boys band : des sons si originaux qu’ils n’ont jamais été entendus auparavant. NSYNTH pourrait aussi servir au prochain groupe à la mode. Ce projet mené par l’équipe de Google Brain et de Deep Mind propose de réimaginer la manière dont les sons de synthétiseurs sont créés.

La mécanique derrière NSYNTH vise à nourrir des algorithmes d’apprentissage au moyen d’immenses banques de sons qui permettent d’en évaluer les caractéristiques, comme le timbre. En étant capables de déconstruire ainsi les sons, les algorithmes peuvent aussi en créer de nouveaux, jamais entendus auparavant, et surtout impossibles à créer par des méthodes de synthèse traditionnelles. Bienvenue, donc, dans l’ère du synthétiseur intelligent. Comme le chantait le sémillant Justin : « This I promise you. »

https://magenta.tensorflow.org/nsynth

François Quévillon, l’art des caméras de vos autos

Les dispositifs technologiques intéressent les artistes depuis toujours. Pensez seulement aux capacités techniques des grandes orgues dans les églises qui inspirent les compositeurs depuis plusieurs siècles.

Plus près de nous, l’artiste François Quévillon s’interroge sur notre perception du monde maintenant qu’il est bardé de caméras, qu’elles soient dans nos téléphones où dans nos autos. Son art, où il met en scène les interactions de plus en plus nombreuses qui existent entre nos intelligences et celles que nous créons, est à la fois ludique et inquiétant.

Quévillon vient d’ailleurs tout juste de remporter la troisième résidence du Conseil québécois des arts médiatiques et de Turbulent. Il fait partie des artistes les plus stimulants de l’art d’ici. Les collègues de La Fabrique culturelle de Télé-Québec lui ont consacré une belle rétrospective récemment. À voir!

http://francois-quevillon.com

Publicités

Catégories :Tech, Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s