vie et plaisir

Le Pape François a dit à un à un homme gay : “Dieu vous a fait ainsi et vous aime ainsi”

Les remarques ont apparemment été faites à une victime d’abus sexuel clérical et représentent l’acceptation de l’homosexualité par l’Église catholique la plus frappante à ce jour.


Juan Carlos Cruz est l’un des principaux dénonciateurs dans le cas le plus célèbre d’abus sexuel clérical au Chili.

Le Pape François a dit à un homosexuel que Dieu l’aime lors d’une réunion privée.

Dans un dialogue privé, le Pontife a dit à Juan Carlos Cruz, victime d’abus sexuels de la part de prêtres catholiques, que Dieu aime les homosexuels et que c’est bien d’être homosexuel.

Les remarques ont été prononcées lors d’une rencontre privée au Vatican entre les deux personnes, au cours de laquelle le Pape a présenté ses excuses les plus sincères.

Cruz est une des victimes du plus célèbre prêtre pédophile chilien Fernando Karadima.

Le père Karadima, aujourd’hui âgé de 87 ans, a été reconnu coupable d’abus sexuel par le Vatican en 2011.

Cruz affirme que ses souffrances ont été ignorées par un certain nombre d’évêques latino-américains qui ont utilisé son homosexualité pour le traiter de menteur lorsqu’il s’est exprimé.

S’adressant au journal espagnol El País, Cruz a déclaré : “Il [le Pape] m’a dit : ‘Juan Carlos, que vous soyez gay n’a pas d’importance.’”

“Dieu vous a fait comme ça et vous aime comme ça et je m’en fiche.”

“Le pape vous adore comme ça. Vous devez être heureux avec ce que vous êtes.”

Les paroles du Pape signalent une approche beaucoup plus ouverte et inclusive de la foi souvent restrictive – un geste qui bouleversera probablement de nombreux catholiques conservateurs.

Le Vatican n’a ni confirmé ni nié les commentaires du Souverain Pontife à Cruz.

Juan Carlos Cruz est l’une des trois victimes d’abus sexuels du Chili qui ont été convoqués à Rome pour recevoir des excuses du Souverain Pontife en raison des années d’abus qu’ils ont subis quand ils étaient enfants.

Les victimes ont décrit l’abus sexuel clérical comme “une épidémie qui a détruit des milliers de vies”.

Au début, le Pape avait été lent à prendre conscience de la gravité de la crise au Chili, jusqu’à défendre un évêque controversé lié au Père Karadima.

Cependant, il a rapidement changé de position après que les enquêteurs du Vatican lui ont présenté un dossier de 2 300 pages documentant les abus sexuels sur des mineurs qui avaient été dissimulés au Chili pendant des décennies.

La semaine dernière, les 34 évêques chiliens ont offert de démissionner en masse à la suite du scandale des abus, dans un geste sans précédent dans l’histoire de l’Église catholique.

Source: The Sun, le 21 mai 2018 – Traduction Nouvelordremondial.cc

Publicités

Catégories :vie et plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s