Sante

Un virus rare tue plus d’une douzaine de personnes en Inde, selon les autorités sanitaires, il pourrait provoquer une pandémie mondiale

Les autorités sanitaires ont placé en quarantaine l’état du sud-ouest du Kerala après que plus de 40 personnes ont été infectées par le virus Nipah, qui provoque des symptômes pseudo-grippaux conduisant à un état de gonflement cérébral agonisant connu sous le nom d’encéphalite, selon Sky News.

Il n’existe pas de vaccin contre Nipah, dont le taux de mortalité est de 70 %, et aucun traitement autre que les soins de soutien pour rendre les patients confortables. Le virus figure, avec Ebola et Zika, parmi les huit maladies prioritaires qui, selon l’Organisation mondiale de la santé, pourraient provoquer une pandémie mondiale.

Les responsables de la santé croient que cette épidémie a commencé avec une personne infectée par une chauve-souris, a déclaré un haut fonctionnaire du ministère de la Santé à l’agence de presse indienne Press Trust of India. On pense que les infections subséquentes sont dues à des contacts entre humains, parfois transmis à des parents ou à des professionnels de la santé qui s’occupent des malades.


Le jeudi 24 mai 2018, photo, parents et amis portent des masques comme mesure de précaution contre le virus Nipah alors qu’ils prient après l’enterrement du corps de Valachekutti Mosa, mort du même virus, à Kozhikode, dans l’État du Kerala, dans le sud de l’Inde. (AP Photo/K.Shijith)

Une centaine de familles où quelqu’un a été en contact avec des personnes infectées sont surveillées de près très par les autorités sanitaires.

Des tests ont également été commandés après que plusieurs chauves-souris ont été retrouvées mortes dans une école secondaire de l’Himachal Pradesh, selon Sky News. Les examens ont révélé par la suite que les chauves-souris n’étaient pas porteuses de Nipah, mais la peur continue de faire des ravages dans tout le pays.

Les responsables sanitaires conseillent de ne pas manger de fruits qui sont tombés au sol ou qui semblent présenter des marques de dents ou de griffes, et de ne pas tenter de se rendre dans les États impactés.

Jeudi, des professionnels de la santé en combinaisons blanches et masques respiratoires ont enterré la dernière victime dans la ville de Kozhikode, plaçant son cadavre enveloppé de plastique dans la terre rouge.

On a également dit aux gens d’éviter les puits abandonnés, car les chauves-souris frugivores mangent des dattes de palmiers et parfois nichent dans les puits. Selon Sky News, des experts de la santé ont été envoyés par avion dans la région pour aider à contenir le virus.

L’Associated Press a contribué à ce rapport.

Source: Fox News, le 29 mai 2018 – Traduction Nouvelordremondial.cc

Publicités

Catégories :Sante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s