Sans Zinedine Zidane, plus rien ne retient Ronaldo

Comment imaginer que Cristiano Ronaldo n’était pas dans la confidence ? Quand on est devenu comme c’est le cas aujourd’hui du Portugais l’incarnation même de son club, une telle décision ne vous échappe pas. Si la décision de Zinedine Zidane de quitter le banc du Real Madrid a sans doute été mûrement réfléchie par l’intéressé tout au long de cette semaine qui a suivi le 3e sacre de rang en Ligue des champions, on veut croire que « Zizou » avait au moins offert à son joueur vedette quelques indices sur son avenir. Qui va donc s’écrire désormais loin du club merengue.

Et si à voir la mine de l’intéressé la terrible succession du coach français donne déjà le vertige au président Florentino Pérez, ce n’est rien sans doute au regard du gigantesque chantier qui s’ouvre pour les Champions d’Europe et que précipite cette décision surprise. Avec donc en premier lieu la question de l’avenir de CR7, dont on a pu croire un instant que le propre départ était l’objet de cette conférence de presse convoquée en urgence à Valdebebas. Puisque le quintuple Ballon d’Or avait lui-même annoncé au soir de la victoire sur Liverpool qu’il s’exprimerait dans un délai d’une semaine.

Si bien compris par Zizou

« C’était bien de jouer dans ce club« , déclarait, déjà à la surprise générale, Ronaldo depuis Kiev. Sans qu’on sache alors s’il s’agissait plus d’une volonté narcissique de retrouver coûte que coûte l’attention de tous après une finale quelconque sur le plan personnel ou de l’expression d’un véritable blues. Que le départ de son  entraîneur, su ou même deviné, aurait alors justifié…

Car Ronaldo, par-delà son ego surdimensionné, sait à 33 ans ce qu’il doit à Zidane depuis deux ans et demi que les deux hommes ont eu à collaborer. Un des rares entraîneurs dont la star madrilène pouvait accepter qu’il le renvoie sur le banc et le ménage. Sans se braquer. Pour tirer de lui le meilleur. Son message posté sur son compte Instagram, sitôt la nouvelle officialisée, ne dénote aucune déception, mais seulement le plus profond respect pour celui qui n’avait de cesse de célébrer son talent: « Je ne ressens que de la fierté d’avoir été ton joueur. Coach, vraiment merci pour tout. » Et si Zidane avait dû passer la conférence de presse d’après finale face aux Reds à réaffirmer la nécessité de voir « Ronaldo rester au Real Madrid« , la tentation pour ce dernier d’aller enfin voir ailleurs n’a sans doute jamais été aussi grande.

Dès jeudi, AS faisait ainsi état d’une indemnité de transfert ne dépassant pas 150 M€, mais d’un salaire astronomique de 45 M€ offerts par le PSG pour permettre au natif de Funchal, sous contrat jusqu’en 2021, de s’aligner sur le traitement de Messi, son éternel rival, au Barça.

Publicités

Auteur : 24hmagazine

Unique Magazine numérique en Haiti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s