Un Brésil déjà Neymar-dépendant ?

S’il vous plaît, ne créez pas déjà trop d’attentes autour de lui, après ce qu’il a fait aujourd’hui. » Contrairement aux observateurs, qui ont attendu 98 jours avant de revoir Neymar à l’œuvre, Tite ne veut pas s’enflammer après le retour, pourtant réussi, de l’attaquant du PSG. Absent depuis plus de trois mois en raison d’une fracture au cinquième métatarsien du pied droit contractée avec le club de la capitale, la star auriverde a fait sensation contre la Croatie, dimanche à Anfield, lors du premier match de préparation à la Coupe du monde 2018 de la Seleçao.

articlee source: Sports.fr

A deux semaines de leur entrée en lice, contre la Suisse dans le groupe E (le 17 juin), les Brésiliens l’ont emporté 2-0 et c’est « Ney » qui, entré en jeu à la mi-temps à la place de Fernandinho, a débloqué la situation en se faufilant dans la défense adverse (68e). « Pour son match de reprise, il a fait bien mieux que ce à quoi je m’attendais, a reconnu le sélectionneur national. Mais il récupère encore son niveau de forme physique, il aura des hauts et des bas avant qu’il ne retrouve son meilleur niveau, peut-être pour son troisième ou quatrième match. »

« Un talent extraordinaire »

Une manière de calmer les médias, mais aussi les supporters pour qui la cicatrice du 7-1 subi face à l’Allemagne, en demi-finales du précédent Mondial, n’est pas complètement refermée. « J’aurais été satisfait avec une performance plus timide de sa part, a ajouté Tite, à la tête d’une équipe qui n’a plus perdu depuis un an. Ce qu’il a fait était incroyable, Neymar a un talent individuel extraordinaire. Mais le but qu’il a inscrit vient d’un mouvement collectif, d’une construction qui implique toute l’équipe. Il a conscience de ce que ses coéquipiers lui apportent. »

Pour lui, pas question de parler de Neymar-dépendance, d’autant que c’est Roberto Firmino qui a ponctué le score dans le temps additionnel (90e+3). « En termes de buts, la responsabilité ne repose seulement sur ses épaules, a-t-il ainsi expliqué. Il doit simplement continuer à travailler dur, comme il le fait, se mettre au service du collectif et garder en tête que l’équipe est la priorité. » La Seleçao aura un deuxième test à passer avant de s’envoler pour la Russie, le week-end prochain face à l’Autriche. Une rencontre que Neymar pourrait cette fois débuter.

Publicités

Auteur : 24hmagazine

Unique Magazine numérique en Haiti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s