Guti s’apprête à succéder à Zinédine Zidane sur le banc du Real Madrid.

Mauricio Pochettino, Massimiliano Allegri, Antonio Conte, Joachim Low… Les noms évoqués depuis une semaine et la décision fracassante de Zinédine Zidane de quitter son poste d’entraîneur avaient fière allure. Pourtant, d’après Victor Galvez, le président de Murcie, c’est bien à nouveau un néophyte qui devrait s’asseoir sur le banc merengue. Le dirigeant des Granas, aujourd’hui en troisième division, en est convaincu: Guti sera le prochain entraîneur du Real Madrid.

Guti. (Iconsport)

Et si Victor Galvez est si bien informé, c’est parce qu’il a longtemps cru pouvoir faire de l’ancien international espagnol le nouvel entraîneur de Murcie. Et ce avant que l’ancien milieu de terrain offensif mette subitement fin aux discussions… « Guti n’entraînera pas Murcie parce qu’il va devenir l’entraîneur du Real Madrid. C’était le technicien que je voulais », a ainsi expliqué le président de Murcie, ajoutant, amer: « Dommage que Zidane n’ait pas pris deux jours de plus pour prendre sa décision. » « Guti m’a appelé pour me remercier de l’intérêt », a-t-il précisé.

Formé au Real, avec lequel il a disputé pas moins de 542 rencontres au plus haut niveau, Guti n’a jamais fait mystère de son envie d’entraîner le club de son cœur. « On m’a proposé d’entraîner la Juvenil A (les U19), mais j’ai besoin d’une autre motivation. J’ai eu des offres mais je n’ai rien décidé. J’attends la bonne », expliquait-il il y a peu, après cinq années à travailler avec les jeunes pousses du Real. « Pour moi, ce serait un rêve d’entraîner le Real Madrid dans le futur », avait-il renchéri, ajoutant: « Si Florentino Pérez m’offrait l’équipe première, je dirais oui, je suis prêt. »

L’heure est donc peut-être venue pour celui qui a notamment remporté trois Ligue des champions et cinq championnats d’Espagne avec le Real. Et qui y a côtoyé, en tant que joueur, Sergio Ramos, Marcelo, Cristiano Ronaldo ou Karim Benzema…

Publicités

Cavani décidé à quitter le PSG ???

Une nouvelle réunion se serait tenue ce jeudi entre les représentants de l’attaquant parisien et les dirigeants de l’Atlético Madrid.

Sous contrat jusqu’en 2020, Edinson Cavani semble se faire à l’idée de quitter le PSG. L’attaquant parisien prépare en tout cas le terrain. Sitôt la saison du club parisien terminée et avant de mettre le cap vers l’Uruguay pour préparer la Coupe du monde en Russie, l’ancien Napolitain avait en effet fait le déplacement jusqu’à Madrid pour rencontre les dirigeants de l’Atlético Madrid le temps d’un dîner dans la capitale espagnole. L’occasion de jauger des intentions des deux parties,

A en croire El Mundo Deportivo, qui avait révélé l’information en début de semaine, cette prise de contact avait d’ailleurs été «très positive», le buteur uruguayen se disant prêt à diminuer son salaire pour rejoindre les Colchoneros. «L’opération est en bonne voie», pouvait-on lire, le quotidien catalan ajoutant «L’Atlético veut Cavani et Cavani veut jouer à Atlético.» 

Suspendu à la décision de Griezmann…

Et la chaîne italienne Premium Sport en remet une couche en affirmant qu’une nouvelle rencontre a eu lieu ce jeudi entre les représentants de l’attaquant parisien, son demi-frère et agent Walter Guglielmone en tête, et les dirigeants madrilènes. Réunion une nouvelle fois positive. L’arrivée d’El Matador chez les Colchoneros parait pourtant loin d’être acquise. En premier lieu parce qu’elle semble suspendue à la décision d’Antoine Griezmann de quitter ou non l’Atlético, même si les deux hommes rêveraient de jouer l’un avec l’autre.

Surtout, si Antero Henrique a un temps envisagé de se séparer du meilleur buteur de l’histoire du club, les sanctions de l’UEFA qui menacent le club de la capitale devraient inciter les dirigeants parisiens à conserver coûte que coûte leur attaquant vedette. Le Parisien assurait cette semaine qu’à l’instar de ses comparses Neymar et Kylian Mbappé, Edinson Cavani était l’un des rares joueurs de l’effectif parisien jugés intransférables. De quoi forcément compliquer la tâche de l’Atlético…

VIDEO: Quand Cristiano Jr marque une bicyclette comme son père

Les pommes ne tombent jamais loin du pommier…

Au cœur de toutes les rumeurs depuis qu’il a clairement laissé entendre, à l’issue de la finale de la Ligue des champions, qu’il allait quitter le Real Madrid lors du prochain mercato estival, Cristiano Ronaldo ne semble guère perturbé. Pour son premier match de préparation avec le Portugal, le quintuple Ballon d’or est en tout cas apparu en jambes, se fendant d’une passe décisive pour Gonçalo Guedes lors de la tranquille victoire de la Seleçao sur l’Algérie (3-0).

Remplacé à un quart d’heure de la fin par André Silva, CR7 s’est ensuite offert un léger décrassage en compagnie de son fils, Cristiano Junior prenant le relais de son célèbre papa pour faire le spectacle avec un jeune camarade.

Après une tentative de coup franc un peu trop enlevée, le jeune garçon s’est fendu d’un penalty délicieux dans la lucarne ainsi que d’une bicyclette que n’aurait pas reniée son père. Tout du moins pour ce qui est du geste, la frappe étant quelque peu mollassonne… Heureusement, le préposé aux buts a voulu reproduire, lui, le geste de Loris Karius sur la frappe de Gareth Bale lors de la finale de C1 et a laissé passer le ballon…

La compagne de Ronaldo répond aux critiques

Régulièrement cible des critiques sur les réseaux sociaux, Georgina Rodriguez préfère généralement les ignorer.

Mais la compagne de Cristiano Ronaldo, qui était au stade de la Luz jeudi soir pour le match amical entre le Portugal et l’Algérie (3-0), prend parfois le temps de leur répondre, comme cela a été le cas lors de son séjour à Lisbonne.

« Parfois, je ne me soucie pas de mon opinion …. Imaginez le vôtre », a-t-elle ainsi publié dans ses stories Instagram.

Quelques jours plus tôt, l’Espagnole avait déjà taclé ses « haters », en légende d’une photo publiée sur le même réseau social où elle pose devant une piscine: « Au lieu de juger les autres, regardez en vous et travaillez sur vous-même. »

Véritable force de la nature: Ce joueur (très, très costaud) qui menace Ramos

Adebayo Akinfenwa, attaquant de Wycombe (D3 anglaise) et fan de Liverpool, n’a vraiment pas apprécié l’attitude de Sergio Ramos face à Mohamed Salah et Loris Karius…

Le comportement de Sergio Ramos en finale de la dernière Ligue des champions, où il a fait sortir Mohamed Salah, blessé à l’épaule gauche lors d’un choc avec le capitaine madrilène, et pourrait avoir causé une commotion cérébrale à Loris Karius en lui assénant un coup de coude, n’en finit plus de faire réagir.

Le défenseur merengue, qui ne regrette visiblement rien, s’est lui-même exprimé sur le sujet lors d’un point presse de la sélection espagnole, ce qui n’a pas du tout plu à Roberto Firmino, l’attaquant brésilien des Reds. Et c’est maintenant au tour d’Adebayo Akinfenwa d’évoquer le sujet dans une vidéo publiée sur Twitter.

« Tu as de la chance »

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais l’attaquant de Wycombe, tout juste promu en League One, le troisième échelon anglais, jouit d’une belle petite notoriété de l’autre côté du Manche. Son physique, particulièrement imposant, avec des bras surdimensionnés, n’y est évidemment pas pour rien. « Sergio Ramos, non seulement tu as fait sortir mon gars Mo Salah, et j’entends maintenant que tu as fait subir une commotion cérébrale à Karius », déclare d’abord ce fan déclaré de Liverpool.

« Ecoute mon frère, je ne jouerai jamais face à toi parce que je n’arriverai jamais en Ligue des champions, et tu as de la chance. Mais si cela avait été le cas… voilà ce qu’il se serait passé ! », conclut le joueur de 36 ans, hilare, en tentant de déchirer une chaussure avec ses mains. De quoi impressionner Sergio Ramos ? Même pas sûr…

daRealAAkinfenwa

@daRealAkinfenwa

Don’t worry Liverpool FC I will always have your back. 🤣🤣🤣💪🏿💪🏿💪🏿💪🏿💪🏿