Sciences

Les plus vieux baobabs du monde meurent tous subitement

Leurs troncs majestueux surplombent les plaines arides d’Afrique du Sud depuis près de trois millénaires, mais au cours de la dernière décennie, certains des plus vieux baobabs africains ont subitement rendu l’âme, a rapporté le Guardian le 11 juin. Les scientifiques témoins de cette inexplicable tragédie estiment que leur mort pourrait être due au réchauffement climatique.

« Neuf des 13 individus les plus anciens sont morts, ou du moins, leurs racines les plus vieilles se sont effondrées et sont mortes au cours des 12 dernières années », écrivent les chercheurs menés par le Pr Adrian Patrut, de l’université roumaine Babe?-Bolyai, dans une étude parue dans Nature Plants. Ils y décrivent « un événement d’une magnitude sans précédent ». Les victimes avaient entre 1 100 et 2 500 ans.

« C’est une expérience choquante et dramatique que d’assister de notre vivant à la mort d’être vieux de plusieurs millénaires », poursuit Adrian Patrut. Quatre des neuf victimes de ce mal encore non-identifié étaient les plus gros baobabs de tout le continent africain. Les chercheurs suspectent que leur disparition brutale est due aux changements climatiques importants qui affectent le sud de l’Afrique au XXIe siècle. Mais avant de l’affirmer, il leur faudra encore approfondir leurs recherches.

Depuis 2005, les chercheurs ont recensé et étiqueté la plupart des baobabs les plus anciens d’Afrique, soit plus de 60 spécimens. Ils estiment qu’ils devraient pouvoir vivre jusqu’à 3 000 ans. Tous se trouvent dans le sud du continent, répartis entre le Zimbabwe, la Namibie, l’Afrique du Sud, le Botswana et la Zambie. D’après le parc national Kruger, au nord-est de l’Afrique du Sud, les baobabs sont « très difficiles à tuer »« Ils peuvent être brûlés ou dépouillés de leur écorce, ils la reconstitueront et continueront de grandir », peut-on lire sur son site. « Quand ils meurent, ils pourrissent de l’intérieur et s’effondrent soudainement, laissant derrière eux un tas de fibres. »

Le plus grand arbre à s’être effondré se trouvait en Namibie et mesurait plus de 30 mètres de haut.

Publicités

Catégories :Sciences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s