actualite

les premiers « trains du futur ».

L’entreprise d’Elon Musk vient de décrocher son premier véritable contrat et c’est Chicago qui accueillera les premiers « trains du futur ».

© The Boring Company

Après avoir signé un partenariat avec la société gérant les métros de Los Angeles pour la construction de tunnels souterrains, et mis en ligne la première vidéo de démonstration, l’entreprise d’Elon Musk concrétise ses projets de trains souterrains du futur. The Boring Company vient de signer un accord avec la mairie de Chicago pour concevoir un train ultra rapide reliant le centre-ville à l’aéroport international O’Hare. C’est la première fois qu’une ville américaine est prête à aller au-delà de la preuve de concept pour véritablement s’engager avec la société, qui fabrique aussi des lance-flammes.

Lors d’une conférence de presse commune, le jeudi 14 juin, Elon Musk et Rahm Emanuel, maire de Chicago, ont affirmé vouloir démarrer la construction du projet dans les trois à quatre prochains mois. « Nous sommes très enthousiastes à l’idée de travailler avec le maire (de Chicago) et la Ville pour apporter ce nouveau système de transport public à grande vitesse à Chicago », s’est réjoui The Boring Company sur Twitter.

The Boring Company

@boringcompany

We’re really excited to work with the Mayor and the City to bring this new high-speed public transportation system to Chicago!

Chicago Tribune

@chicagotribune

Chicago has selected Elon Musk’s Boring Company to build high-speed transit tunnels between the Loop and O’Hare.

Here’s a conceptual look, provided by The Boring Company.https://trib.in/2JKqgKz 

Tesla dans la boucle

The Boring Company devra creuser deux tunnels sous Chicago pour installer le train en question, baptisé Chicago Express Loop. Celui-ci transportera les passagers dans des voitures électriques à sustentation magnétique – comme à Los Angeles – qui circuleront à une vitesse pouvant atteindre les 240 kilomètres à l’heure. Ce qui réduira un trajet d’environ 50 minutes (sans bouchons) à une dizaine de minutes.

Ces « voitures » pourront embarquer 16 personnes et leurs bagages. À terme, une voiture devrait quitter le centre-ville et une autre l’aéroport toutes les trente secondes. Elles seront conçues à partir du châssis modifié du SUV Model X de Tesla.

Bien évidemment, Elon Musk compte sur l’expertise de ses deux entreprises phares, Tesla et SpaceX, pour participer à la conception du projet à grande échelle. « Nous disposons de la technologie de véhicules électriques et autonomes la plus avancée au monde et nous pouvons l’exploiter pour le tunnel », a-t-il déclaré à l’issue de la conférence de presse.

Avec The Boring Company, Elon Musk a trouvé une variante miniature (moins rapide, sur des trajets plus courts) au fameux Hyperloop, qu’il avait lui-même popularisé en 2013. Parallèlement à l’engouement que peut provoquer ce concept de « trains/métros du futur », ce sont aussi les prix proposés par Musk qui attirent la curiosité. Les trajets à Los Angeles avec The Boring Company coûteront aux passagers un dollar seulement, tandis qu’à Chicago ils devraient coûter « moitié moins qu’un taxi », a-t-il annoncé. Pour la mairie, c’est visiblement un maigre risque : The Boring Company et des investisseurs privés devraient prendre en charge l’essentiel des dépenses du projet, a affirmé le maire de la ville.

Un projet à la méthode Musk

Quiconque s’intéresse un tant soit peu aux activités de l’entrepreneur sud-africain connaît sa propension à promettre monts et merveilles dans un temps record, à grand coup d’effets d’annonce et de communication sur les réseaux sociaux.

Elon Musk l’assure : le premier tunnel pourrait être prêt dans les 18 à 24 mois après le début des travaux. « Je dirais qu’il est peu probable que cela prenne plus de trois ans », pour que le premier tunnel ouvre ses portes au public. Il a également souligné les possibilités qu’offre la ville de Chicago, visiblement moins portée sur la bureaucratie que d’autres villes américaines. « Dans certains endroits, vous pouvez devoir faire face à 10 à 15 autorités différentes pour être en mesure d’obtenir l’autorisation pour réaliser quelque chose. C’est pourquoi nous voulons faire ce qui sera la première version publique de The Boring Company à Chicago. »

Depuis mercredi, les critiques sur la viabilité du projet se sont multipliées, tant sur les questions financières que techniques. Le Chicago Tribune souligne ainsi que le budget d’un milliard de dollars, correspondant à la construction des tunnels et la mise en place du service selon les sources du quotidien local, semble particulièrement ridicule face aux ambitions de The Boring Company. Par ailleurs, d’un point de vue purement logistique, l’entreprise d’Elon Musk n’a pas encore produit à grande échelle de voitures pour ses trains. Il s’agira de « la première tentative de l’entreprise », comme le souligne The Verge.

Publicités

Catégories :actualite, auto, Auto-Moto, Sciences, Tech

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s