Actus Football Mondial

Kane, le bourreau de la Tunisie

Comme l’Argentine, la France, l’Allemagne ou le Brésil, l’Angleterre a débuté sa Coupe du monde dans la difficulté… Néanmoins, les Three Lions ont malgré tout réussi à empocher les trois points de la victoire pour leur première sortie du Mondial, et rejoignent donc la Belgique en tête du groupe G. Les hommes de Gareth Southgate ont longtemps butté sur des Aigles de Carthage courageux et solidaires, mais ont arraché la victoire (1-2) dans les dernières secondes de la partie. Au final, Nabil Maaloul et sa troupe ont pris un énorme coup sur la tête, car leurs efforts n’auront finalement servi à rien…

Pourtant, à voir l’entame de match des Tunisiens, un festival offensif des Anglais est à craindre. Les coéquipiers de Syam Ben Youssef semblent paralysés par l’enjeu, incapables d’enchaîner deux passes et surtout très friables défensivement. Dans les toutes premières minutes, les coéquipiers de Raheem Sterling se procurent ainsi deux réelles opportunités, mais Mouez Hassen veille au grain sur sa ligne (3e et 4e). L’ancien Niçois, aujourd’hui à Châteauroux, sort encore le grand jeu sur une tête de John Stones, mais ne peut rien au moment où Harry Kane vient jouer une première fois les renards de surface (0-1, 11e). Cette ouverture du score est évidemment un tournant du match, mais pas seulement…

Meriah, mais pourquoi ?

Blessé à l’épaule gauche sur une action précédente, Hassen est contraint de sortir sur blessure, et laisse à Farouk Ben Mustapha le soin de préserver la cage tunisienne sur la fin de match. Ce coup du sort semble réveiller enfin la Tunisie. Anice Badri et les siens montrent leurs qualités, poussant même l’Angleterre à s’employer défensivement. Et ça ne réussit pas à un Kyle Walker qui commet une faute stupide dans sa surface de réparation, offrant un penalty que Ferjani Sassi transforme (1-1, 35e). C’était presque inespéré, mais les Tunisiens sont de nouveau dans le match. Après le repos, la pression anglaise se fait plus intense, toujours plus oppressante pour l’arrière-garde adverse.

Mais les attaquants de Premier League sont trop maladroits, à l’image d’un Dele Alli ou d’un Jesse Lingard peu inspirés. Entré à la 69e, Marcus Rashford fera souffler un vent nouveau dans le secteur offensif, mais les Aigles continuent de batailler avec courage, générosité et solidarité, persuadés de pouvoir préserver ce point du nul qui les laisserait en course pour la qualification après le succès (3-0) de la Belgique face au Panama un peu plus tôt dans la journée. Et puis arrive la 91e minute, un corner bêtement concédé par un Yassine Meriah bien trop gourmand à la relance, une nouvelle tête puissante signée cette fois Kieran Trippier, et Harry Kane traîne au deuxième poteau pour anéantir les rêves de la Tunisie (1-2, 90e+1). Cet échec sera peut-être difficile à digérer pour l’équipe de Nabil Maaloul..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s