Sante

Pourquoi tatouage et soleil ne font pas bon ménage?

Pourquoi tatouage et soleil ne font pas bon ménage ?

Exposer son tatouage au soleil, c’est dangereux ? Pourquoi ? Et surtout, comment bien protéger ma peau tatouée ? » Vous venez de vous faire tatouer et mille et une questions se bousculent dans votre tête. Avant de partir en vacances, on fait le plein de réponses avec le Dr Deshayes, dermatologue, consultant scientifique La Roche-Posay.

Que l’on parte en Bretagne ou sous les sunlights des tropiques, il faut toujours protéger sa peau si l’on s’expose au soleil. Les médecins le martèlent à juste titre depuis des années. Mais il convient de redoubler de vigilance lorsque l’on vient de se faire tatouer afin de préserver sa santé.

Un tatouage récent au soleil est une plaie à surveiller

Un tatouage récent est comme une cicatrice qui met un certain temps à guérir. Il faut donc éviter de le mettre au soleil au risque d’avoir une inflammation puis une hyperpigmentation (des tâches plates de couleur plus ou moins foncée). Le Dr Deshayes nous explique : « Toute inflammation, même une petite griffure superficielle présente un risque de pigmentation de la peau. » Ainsi, l’on doit protéger au maximum son tatouage dès le début pour qu’il reste intact, ou presque, le plus longtemps possible.

Tatouage au soleil : le cas de l’encre

Le tatouage est une injection d’un produit pigmenté au niveau du derme. Et certaines encres, notamment les colorées, contiennent des métaux (mercure, chrome, fer ou encore nickel) qui vont se répartir dans l’organisme si l’on va au soleil alors que le tatouage n’est pas cicatrisé à 100%. Pourquoi ? Les rayonnements ultra-violets favorisent la libération de ces produits dans l’organisme. Ils peuvent même devenir toxiques à long terme lorsqu’ils sont modifiés par le soleil. « Les encres utilisées dans les tatouages de couleur sont au centre de discussions internationales. Mieux vaut privilégier des colorants non métalliques car les pigments ont moins de risque de se dégrader au soleil », précise le dermatologue.

En outre, le tatouage risque de pâlir, voire de changer de couleur, au soleil. Un léger changement physique aux lourdes conséquences psychologiques sur la personne tatouée. Ne l’oublions pas, un tatouage est un acte irréversible. Il restera à vie donc il mérite assurance et réflexion quant à la zone, à la taille etc. Et surtout plusieurs rendez-vous avant de passer à l’acte ! « Un bon tatoueur ne tatoue jamais quelqu’un d’emblée », nous rappelle le dermatologue.

Comment protéger son tatouage du soleil ?

Il est primordial d’éviter les coups de soleil sur un tatouage. Pas de secret : les premiers mois, on l’évite absolument. Si l’on n’a pas le choix, on se met à l’ombre et on applique régulièrement un écran total. Pour que la cicatrisation soit complète, il faut compter un an, nous rappelle le dermatologue, après quoi le risque de pigmentation baisse. Et si jamais la brûlure survient malgré tout, la meilleure solution reste la Biafine en couche épaisse jusqu’à ce que la peau ne boive plus la pommade.

Quid des tatouages au henné ?

Sur les plages du monde entier, on propose parfois des faux tatouages au henné. Notre expert les déconseille : « Souvent, ils ne sont pas naturels et fait avec des composants de colorants capillaires – comme le paraphénylénediamine – interdits en France. Ce n’est pas du vrai henné et ces produits sensibilisants et allergisants peuvent provoquer des réactions violentes. » Mieux vaut ne pas prendre de risque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s