Sciences

La “Momie Extraterrestre” découverte au Pérou “pourrait être une ‘NOUVELLE ESPÈCE humaine” selon des résultats d’analyses ADN

Un cadavre momifié à trois doigts trouvé au Pérou, peut-être une nouvelle espèce humaine, selon un chercheur, qui prétend qu’il pourrait être la “découverte la plus importante du 21ème siècle”.

Un chercheur britannique croit que son équipe a trouvé une nouvelle espèce humaine après avoir effectué une série de tests et d’études scientifiques sur l’une des momies exhumées par des pilleurs de tombes au Pérou.

À l’aide de tests d’ADN et de carbone de pointe, le chercheur a affirmé que la momie pourrait avoir 1800 ans.

Les résultats du test suggèrent que la momie était à 98,5 % “primate” et 1,5 % “inconnue” – une structure génétique similaire à celle d’un être humain.

Steve Mera, chercheur et documentariste britannique, a réussi à avoir accès aux cadavres au Pérou et a été autorisé à prélever plusieurs échantillons d’ADN.

Steve et son collègue chercheur Barry Fitzgerald se sont rendus dans ce pays d’Amérique du Sud en juillet de l’année dernière pour interviewer des acteurs clés.

Le Sun rapporte que les deux hommes, vêtus de combinaisons chirurgicales, ont été emmenés dans un endroit secret dans les Andes pour examiner les corps à l’aide de la technologie aux rayons X.

M. Mera croit que les résultats pourraient “altérer les livres d’histoire pour toujours” car ils créent un documentaire en trois parties sur leur voyage et leurs découvertes.

Il pense aussi que les autres cadavres trouvés, dont certains pensaient qu’il s’agissait d’êtres extraterrestres, avaient été fabriqués en tant que leurres à l’aide d’os et de peau d’animaux.

Ses recherches ont révélé que l’un des corps, surnommé Maria, comportait trois doigts et une tête allongée – ce qui laisse croire à M. Mera que le corps est une version précoce et inconnue d’un être humain.

La recherche a également découvert que “Maria” avait tous ses organes, empreintes de doigts et d’orteils.

Les corps momifiés ont été remis à l’Institut Inkari de Cusco, au Pérou – qui étudie les découvertes archéologiques dont on pense qu’elles sont liées aux Incas – en avril de l’année dernière.

a dit M. Mera : “Nous pouvons confirmer que nous avons la preuve que le corps de Maria constitue une découverte incroyable.”

“Une découverte qui pourrait nous amener à modifier nos livres d’histoire pour toujours. Elle pourrait être la découverte la plus importante du 21ème siècle.”

Une conférence de presse s’est tenue à Lima en mars dernier pour annoncer la découverte aux médias du monde entier – avant même que les résultats de l’analyse de l’ADN soient connus.

M. Mera a également déclaré qu’il pense que les caractéristiques remarquables – que l’on croyait avoir été apportées au corps après son passage – sont réelles, y compris les canines, l’absence d’oreilles et les crêtes cutanées horizontales.

Le chercheur britannique affirme également que son équipe est la seule à avoir réussi à obtenir des résultats d’ADN authentiques – et souhaite désespérément que Maria soit prise en charge par le gouvernement péruvien.

Poursuivant, M. Mera a dit : “Nous avons pris cette affaire pour réfuter bon nombre des affirmations non scientifiques selon lesquelles ces corps mystérieux étaient en fait d’origine ‘extraterrestre’, et nous avons réussi à faire exactement cela – à l’exception du grand corps de Maria.”

Nous étions en communication avec le maire de Nazca qui veut que les corps soient restitués et placés dans un musée à Nazca.

“Les autorités continuent de chercher les corps et ont même mis sur pied un groupe de travail appelé ‘Task Force Wawita’”.

“Nous savons où ces corps sont conservés et la préservation de ces corps est extrêmement importante.”

“Les corps se dégradent rapidement. Il y a un certain nombre d’autres parties qui veulent convaincre le grand public que tous les corps représentent des reptiliens hybrides vivants et qui respirent.”

“Ce n’est tout simplement pas vrai et cela doit cesser. Les rapports de laboratoire d’autres personnes impliquées sont discutables et même les qualifications des médecins impliqués. La découverte étonnante dans l’ADN de Maria mérite l’attention académique la plus élevée et rien de moins.”

Source: Express.co.uk, le 25 juin 2018 – Traduction Nouvelordremondial.cc

Publicités

Catégories :Sciences, Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s