Les chiffres sont accablants pour le gardien de la sélection espagnole, éliminée par le pays hôte dès les huitièmes de finale de la Coupe du monde en Russie (1-1, 4 tab à 3).

Cette Coupe du monde 2018 aura été un véritable calvaire pour David de Gea. Déjà guère rassurant en préparation, le portier espagnol ne se sera jamais remis de la vilaine faute de mains commise lors du premier match de la Roja face au Portugal (3-3). Si le Mancunien n’a plus commis d’erreur par la suite, il n’a jamais su se montrer décisif et faire honneur à son statut de supposé meilleur gardien du monde.

A tel point que l’ancien Madrilène n’a signé qu’un seul arrêt durant toute la compétition, contre le Maroc lors d’un face à face avec Khalid Boutaïb. Pour le reste, que ce soit face au Portugal, à l’Iran ou à la Russie, dimanche, le portier espagnol n’a pas arrêté le moindre tir, encaissant au total six buts sur les sept tentatives adverses. Cette seule et unique parade constitue d’ailleurs un record du genre en Coupe du monde depuis (au moins) 1966.

En comptant les quatre penaltys encaissés lors de la séance de tirs au but face à la Russie et le but concédé face à l’Iran annulé par la vidéo, David de Gea s’est même incliné sur 11 des 12 frappes subies, soit sur 91,7% des tirs adverses. Une statistique forcément rédhibitoire pour l’Espagne qui a perdu trois de ses quatre séances de tirs au but en Coupe du monde (contre la Belgique en 1986, la Corée du Sud en 2002 et donc la Russie en 2018).

Publicités

Auteur : 24hmagazine

Unique Magazine numérique en Haiti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s