actualite

2018 : Coutinho, la vraie star du Brésil

Ne cherchez plus, la star de la Seleçao c’est lui : Philippe Coutinho. Le milieu du FC Barcelone est en effet en train d’étonner tout son monde dans ce Mondial. Si son talent n’est plus à démontrer, il est en train de prendre une vraie dimension dans cette équipe brésilienne. Et a relégué au second plan Neymar.

Résultats de recherche d'images pour « Coutinho »

Une grande influence depuis le début de la compétition

Depuis l’entame de ce Mondial, Coutinho est en feu. Il n’a pas perdu de temps pour prendre ses responsabilités puisqu’il a ouvert la marque contre la Suisse (1-1), d’une belle frappe enroulée (voir ci-dessous), et face au Costa Rica (2-0). Positionné au départ milieu relayeur, le natif de Rio n’hésite pas à dézoner et soutient régulièrement Neymar sur la gauche. Moins dribbleur que le joueur du PSG, il sert ainsi davantage le collectif. Avec comme symbole cette ouverture lumineuse pour Paulinho, qui a ouvert le score face à la Serbie (2-0).

Complet, Coutinho est donc un peu le chef d’orchestre de cette équipe au détriment d’un Neymar plus soliste mais, surtout, plus agaçant par rapport à son attitude désinvolte et ses nombreuses roulades au sol. Moins «bling-bling», l’ancien joueur de Liverpool est forcément plus apprécié par sa simplicité, tant humainement que dans le jeu. Même si «Ney» reste plus médiatisé et que sa force de caractère est mise en avant, à l’image des déclarations de son partenaire Casemiro : «Ça fait longtemps que Neymar est une star mondiale. Il sait comment gérer les critiques. S’il joue mal, il se fait tabasser. S’il joue bien, c’est le meilleur du monde. Il est habitué.»

«Le serveur» doit poursuivre sur sa lancée

Le journal brésilien Lance est même allé jusqu’à comparer Coutinho à la légende Pelé : «Comme Pelé en 1958, Philippe Coutinho a été impliqué sur trois buts du Brésil lors de la première phase de poules (deux buts et une passe décisive chacun)». C’est dire s’il prend désormais de l’épaisseur au sein de la Seleçao. Juan Carlos Osorio, le sélectionneur du Mexique qui affrontera le Brésil lundi, a d’ailleurs été élogieux à son encontre : «Personne ne remet en question le talent des attaquants qu’a le Brésil. Willian, Gabriel Jesus, Neymar… mais Coutinho fait la différence car c’est un joueur qui peut jouer à n’importe quel poste de l’entrejeu.»

La passe décisive de Coutinho face à la Serbie :

Osorio a également évoqué une discussion avec son homologue brésilien Tite : «Au tirage au sort, en parlant avec lui, il m’a demandé lequel de ses joueurs je considérais comme le meilleur et je lui ai dit que Coutinho était au-dessus de tout le reste. C’est un joueur qu’il ne faut pas négliger et il est très important pour le jeu du Brésil». Le «serveur», comme il est surnommé dans son pays, va donc devoir passer un nouveau cap dans cette phase éliminatoire. Face au Mexique, il devra faire le plus dur : confirmer. Afin de montrer qu’il a les épaules pour être le vrai leader technique de cette Seleçao et la guider vers un nouveau quart de finale de la Coupe du monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s