actualite

nucléaire: Washington satisfait, Pyongyang mécontent

La Corée du Nord a dénoncé ce samedi 7 juillet les « demandes avides » des Etats-Unis et jugé leur attitude « extrêmement regrettable ». Mike Pompeo a passé deux jours à Pyongyang pour évoquer le programme nucléaire nord-coréen.

Mike Pompeo, le secrétaire d'Etat américain (d) et Kim Yong Chol, le bras droit du numéro un nord-coréen Kim Jong Un, le 7 juillet 2018, à Pyongyang.© Andrew Harnik/Pool via REUTERS Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat américain (d) et Kim Yong Chol, le bras droit du numéro un nord-coréen Kim Jong Un, le 7 juillet 2018, à Pyongyang.

Depuis vendredi 6 juillet, le chef de la diplomatie américaine a discuté plus de huit heures avec Kim Yong Chol, le bras droit du numéro un nord-coréen Kim Jong-un dans une élégante villa de la capitale sur la question de la dénucléarisation.

Des discussions fructueuses, selon Mike Pompeo : « Nous avons eu plusieurs heures de discussions productives. Ce sont des questions complexes, mais nous avons réalisé des progrès sur presque toutes les questions centrales, sur certaines beaucoup de progrès, sur d’autres il y a encore du travail à faire. »

Prudence

Le chef de la diplomatie s’est donc montré confiant, mais également prudent. Il n’a donné aucune précision quant à savoir comment la Corée du Nord entend honorer ses engagements sur la dénucléarisation de la péninsule en échange de garanties de sécurité.

« Les Nord-Coréens ont également confirmé le démantèlement du site d’essais nucléaires.On a parlé de comment se fera ce démantèlement. Donc sur ce sujet, on a progressé également. Et on a mis en place un dispositif pour permettre la tenue de futures négociations au niveau des groupes de travail. Les deux parties pourront alors se rencontrer et poursuivre leurs discussions », a-t-il dit.

Avant de se rendre à Tokyo, Mike Pompeo a précisé que les deux parties se retrouveraient le 12 juillet prochain à Panmunjom, pour parler du rapatriement des restes des soldats américains portés disparus pendant la guerre de Corée au début des années 50. Une réunion qui pourrait être « reportée de quelques jours » a indiqué Mike Pompeo, ajoutant que le processus de rapatriement va démarrer dans les jours suivants la réunion à la frontière intercoréenne.

Les « demandes avides des Etats-Unis »

Une considération nuancée par l’agence de presse nord-coréenne qui juge préoccupant le fruit des discussions entre les deux pays. En cause : le ton pressant du secrétaire d’Etat américain, qui exige une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la péninsule alors que Pyongyang est favorable à une approche progressive de ce processus. Des « demandes unilatérales et avides de dénucléarisation », a déclaré le ministère des Affaires étrangères nord-coréen dans un communiqué cité par l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

« L’attitude américaine et les positions prises lors des discussions à haut niveau vendredi et samedi étaient extrêmement regrettables », a-t-il ajouté. Il s’agissait de la troisième visite en Corée du Nord du responsable américain.

Kim veut-il vraiment renoncer à l’arme atomique ?

La réponse du régime jette un sérieux doute – un de plus – sur la réelle volonté de Kim Jong-un de renoncer à l’arme atomique, analyse notre correspondant à Séoul Frédéric Ojardias.

La Corée du Nord a retrouvé la rhétorique agressive qu’elle avait mise en sourdine ces derniers mois. « Les Etats-Unis font des demandes de dénucléarisation dignes de gangsters », accuse un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

Le régime qualifie aussi de « très décevants » les pourparlers avec le secrétaire d’Etat, et il rejette les exigences américaines de démantèlement complet, vérifiable et irréversible.

Ces critiques confirment le scepticisme des analystes à Séoul qui estiment que la Corée du Nord n’a jamais vraiment eu l’intention de renoncer au nucléaire.

Pour Dorian Malovic, chef du service Asie au quotidien La Croix, cette rencontre est une étape des négociations débutées il y a un mois. Il est naturel qu’elles ne se fassent pas dans la simplicité :

Publicités

Catégories :actualite, business, monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s