actualite

si la Lune avait abrité la vie?

L’Américain Dirk Schulze-Makuch, de l’Université d’État de Washington, et son collègue britannique Ian Crawford, de l’Université de Londres, expliquent que le satellite naturel de la Terre a connu deux périodes de son évolution durant lesquelles il aurait pu être susceptible d’abriter la vie.

Représentation artistique de la Lune au début de son évolution.

Représentation artistique de la Lune au début de son évolution.  Photo : NASA

Selon eux, les conditions à la surface de la Lune permettaient d’abriter des formes de vie simples peu de temps après sa formation il y a 4 milliards d’années, et de nouveau pendant un pic d’activité volcanique il y a environ 3,5 milliards d’années.

Durant ces deux périodes, les entrailles de la Lune crachaient vers sa surface de grandes quantités de gaz volatils chauds, y compris de la vapeur d’eau.

Les chercheurs expliquent que ce dégazage aurait pu former des mares d’eau liquide à sa surface et créer une atmosphère assez dense pendant plusieurs millions d’années.

Si de l’eau liquide et une atmosphère étaient présentes pendant de longues périodes de temps après la formation de la Lune, nous pensons que sa surface a été au moins temporairement habitable.

Dirk Schulze-Makuch, de l’Université d’État de Washington
La surface de la Lune telle qu'observée par la sonde Galileo en 1992.

La surface de la Lune telle qu’observée par la sonde Galileo en 1992.  Photo : NASA/JPL/USGS

Le duo de scientifiques appuie sa théorie sur les résultats de récentes missions spatiales et les analyses d’échantillons de roches lunaires et de sols qui montrent que la Lune n’est pas aussi sèche qu’on le pensait jusqu’à aujourd’hui.

Depuis 2010, des sondes spatiales ont permis de détecter des dépôts de glace d’eau près du pôle Nord de la Lune. En outre, de la glace a été détectée dans plusieurs dizaines de petits cratères.

Il existe aussi des preuves solides de la présence d’une grande quantité d’eau dans le manteau lunaire, qui aurait été déposée très tôt dans la formation de la Lune.

On estime qu’il pourrait y avoir au moins 600 millions de tonnes de glace sur la Lune.

Un peu comme sur la Terre

Un peu comme le scénario terrestre, la vie sur la Lune aurait pu apparaître à la suite de l’impact d’un météorite.

Sur notre planète, les premières preuves de la vie proviennent de cyanobactéries fossilisées qui datent de 3,5 à 3,8 milliards d’années. Pendant ce temps, le système solaire était dominé par des impacts fréquents de météorites géants.

Il est possible que des météorites contenant des organismes simples comme des cyanobactéries aient pu être projetés de la surface de la Terre et atterrir sur la Lune.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Astrobiology.

Publicités

Catégories :actualite, Astronomie, Sciences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s