Tech

Tech: Votre téléphone enregistre peut-être ce qui se passe sur son écran, selon des chercheurs

Les travaux des chercheurs de la Northeastern University et de UC Santa Barbara ont porté sur 17 260 applications offertes sur Google Play Store et trois autres boutiques d’applications chinoises.

Quelque 8000 de ces applications sont conçues pour envoyer des informations sur leur utilisation à Facebook et certaines d’entre elles appartiennent directement au réseau social.

Pendant un an, une dizaine de téléphones préprogrammés ont interagi avec ces applications sans intervention humaine. Pendant ce temps, les chercheurs tentaient de déterminer si les appareils envoyaient des enregistrements audio aux concepteurs des applications.

Leur conclusion : rien ne démontre que les téléphones ont tenté d’enregistrer des conversations et de transmettre celles-ci à autrui de façon subreptice. Les chercheurs indiquent toutefois que ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas observé ce comportement qu’il n’existe pas dans d’autres circonstances ou avec d’autres applications.

Attention à vos écrans

L’équipe de cinq chercheurs a toutefois remarqué des comportements inattendus de plusieurs applications en ce qui a trait à l’enregistrement de l’écran et l’utilisation de l’appareil photo.

« Nous avons découvert que des bibliothèques tierces enregistrent des vidéos des interactions de l’utilisateur avec une application, y compris de boîtes de texte de nature privée, sans obtenir la permission ou en informer l’utilisateur », écrivent les chercheurs dans leur rapport.

Ces enregistrements sont notamment utilisés par des entreprises d’intelligence d’affaires pour analyser le comportement d’utilisateurs sur les applications de leurs clients. Ces informations servent à améliorer le design des applications pour les rendre plus simples à utiliser et améliorer le rendement.

Toutefois, les concepteurs d’applications sont généralement tenus de divulguer toute collecte de données. C’est notamment le cas sur le Google Play Store. Or, les chercheurs notent que plusieurs concepteurs font fi de cette responsabilité. De plus, il n’est souvent pas évident que l’application est en train d’enregistrer ce qui se déroule à l’écran.

Des conclusions à nuancer

Les auteurs du rapport soulignent que leurs recherches comportent certaines limitations importantes et qu’il est préférable de bien nuancer leurs résultats.

Les téléphones utilisés pour l’expérience étant programmés pour interagir automatiquement avec les applications, ils n’ont pas pu imiter certains comportements humains tels que la création de comptes d’utilisateurs.

De plus, il se pourrait que les téléphones soient parvenus à enregistrer des conversations et à les convertir en texte avant de transmettre le fichier. Si c’est le cas, les chercheurs admettent qu’ils n’ont pas pu le détecter.

Des fichiers audio découpés en plusieurs morceaux et envoyés séparément pourraient aussi avoir échappé aux chercheurs, tout comme des fichiers envoyés après avoir été chiffrés.

Dans leur rapport, les auteurs proposent des façons de prendre ces limitations en considération et de les mitiger lors de futures études

Publicités

Catégories :Tech, Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s