actualite

Les utilisateurs d’Android sont plus susceptibles d’être malchanceux en amour

Android

Un nouveau sondage a révélé que 70% des célibataires préféreraient sortir avec quelqu’un qui possède un iPhone au lieu d’un utilisateur Android, et près de deux sur cinq déclarent croire que le téléphone utilisé par un individu peut affecter les premières impressions. Un sondage réalisé sur 1 502 célibataires aux États-Unis par Decluttr, une entreprise qui aide ses clients à vendre des articles technologiques indésirables.

En plus de la conclusion que les utilisateurs d’iPhone ont été jugés plus séduisants que les utilisateurs des autres téléphones Android, l’étude a également dévoilé quelques faits intéressants concernant les relations amoureuses à l’ère numérique.

Selon les résultats, seulement 65% des utilisateurs d’iPhone seraient ouverts à un premier rendez-vous avec quelqu’un qui possède un smartphone Android.

D’un autre côté, seulement 53% des utilisateurs d’Android diraient la même chose des gens qui ne jurent que par leur Iphone.

Ce n’est pas seulement la marque de téléphone que vous possédez, mais aussi l’état dans lequel il se trouve, peut avoir un impact sur le résultat d’une rencontre avec un partenaire potentiel.

Plus d’un tiers des hommes interrogés pendant l’étude ont avoué qu’un téléphone avec un écran fissuré aura un impact négatif lors d’un premier rendez-vous, car cela impliquerait que la personne n’est pas sécurisée financièrement et ne s’inquiète pas de l’aspect extérieur.

Au contraire, les femmes sondées se souciaient moins des écrans des téléphones, mais ont admis qu’elles trouveraient un vieux modèle de téléphone rebutant.

Avec une pléthore d’applications de rencontres disponibles au téléchargement, trouver quelqu’un avec qui vous sentez que vous avez une véritable connexion est une entreprise délicate.

Une étude récente a découvert que les femmes tendent à être plus sélectives que les hommes sur les sites de rencontres, les hommes devenant plus exigeants avec l’âge.

L’équipe de chercheurs de l’Université Queensland en Australie, a évalué le comportement de plus de 41 000 utilisateurs de sites de rencontres âgés entre 18 et 80 ans.

Publicités

Catégories :actualite, Tech, vie et plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s