Actus Football Mondial

Toujours pas d’offre marseillaise pour Balotelli

rès de deux mois se sont écoulés depuis les premiers contacts entre l’OM et Mario Balotelli. Pourtant à ce jour, l’OGC Nice n’aurait toujours pas reçu la moindre proposition…

Mario Balotelli.

C’est un dossier qui s’enlise… A un point tel que le président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud, osait il y a dix jours, dans un contexte crispé: « Tant pis, on ne le fait pas ! » Voilà près de deux mois que les Marseillais tentent en vain de faire la cour à un Mario Balotelli représenté par le truculent Mino Raiola. Un buteur transalpin qui du côté de Nice a repris des couleurs ces deux dernières saisons, et qui récemment encore semblait prendre les traits du fameux « Grantatakan » tant attendu dans la Cité phocéenne.

Le 25 juin dernier, l’agent de l’ancien Citizen était à la Commanderie pour, croyait-on alors, expédier les affaires courantes et donner une nouvelle impulsion au dossier. Rebelote le 8 juillet où « Super Mario » en personne défrayait la chronique par son apparition au centre Robert Louis-Dreyfus. Pour autant, près de trois semaines plus tard, rien n’est encore acté. Selon L’Equipe, l’OM se serait bien entendu avec l’attaquant italien sur la base d’un contrat de trois ans, avec un salaire conséquent certes mais relativement raisonnable. Suffisamment en tout cas pour ménager les susceptibilités des cadres de l’effectif olympien.

Et si Balotelli rempilait ?

Alors quel est le problème ? « C’est pourtant un transfert très simple, souffle dans les pages du quotidien sportif à paraître vendredi un dirigeant du Gym. On a dit à Mario et à son agent qu’il pouvait partir, il n’a qu’à choisir son club et on se mettra d’accord avec lui. Si Marseille le veut, il faut juste passer au guichet, et le guichet est à Nice. Sincèrement, je ne peux pas vous dire pourquoi Marseille ne nous a pas transmis d’offre. » Les Aiglons attendent une enveloppe de 10 millions d’euros de la part des Phocéens et se refusent à négocier. Les Marseillais, eux, doivent composer par ailleurs avec les exigences d’un Mino Raiola désireux d’empocher une prime à la signature. Un bonus d’intermédiaire que Jacques-Henri Eyraud et ses équipes souhaiteraient partager avec les Niçois.

« C’est un dossier original, pas normal dans le foot« , soulignait ainsi récemment le directeur sportif olympien Andoni Zubizarreta. « Vous avez rendu compliqué un dossier simple« , réplique-t-on du côté de Nice, où le directeur général du club et ancien de l’OM Julien Fournier n’est assurément pas disposé à faire la moindre concession. Il y a dix jours de cela, Mario Balotelli a repris l’entraînement sur la Côte d’Azur, avec deux semaines de retard. S’il est encore là à la fin du mois – dans quatre jours désormais – il se murmure que l’OGCN serait disposé à offrir une prolongation de contrat à son fantasque buteur, avec une petite revalorisation salariale à l’appui. Patrick Vieira, qui a vu partir Alassane Pléa et n’a pas encore recruté à l’offensive, ne demande pas mieux…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s