actualite

JC: Jésus-Christ aurait eu 12 disciples femmes et 12 disciples hommes

De nouvelles preuves indiquent que Jésus-Christ avait des disciples femmes. Hélas, leurs existences auraient été littéralement effacées des pages de l’histoire.

Helen Bond et Joan Taylor, des experts bibliques, ont examiné scientifiquement le Nouveau Testament pour chercher la clé permettant de comprendre comment les femmes étaient réellement perçues il y a 2000 ans.

Les deux chercheurs pensent avoir découvert des secrets qui pourraient changer la façon dont des millions de chrétiens à travers le monde voient leur foi.

Typiquement seulement associé aux hommes, l’idée que les disciples féminins ont parcouru le monde et utilisé leur influence pour répandre la parole de Jésus pourrait avoir des répercussions majeures sur la religion.

Taylor et Bond croient que pour chacun des 12 disciples masculins traditionnels, il y avait une contrepartie féminine qui avait un rôle tout aussi important et crucial.

Marie-Madeleine, souvent considérée à tort comme étant une prostituée, en est un exemple.

Elle a gagné de l’influence et est devenue une figure publique très respectée dans une ville située sur la mer de Galilée selon les historiens.

Une autre disciple notable est une noble appelée Jeanne qui a fui la cour d’Hérode.

Les deux chercheurs croient qu’elle était derrière le financement des disciples. Elle aurait également aidé à financer la propagation du christianisme à travers le monde.

Soulignant l’impact néfaste de l’empereur romain Constantin sur le christianisme, Taylor et Bond cherchent à réparer la réputation fortement détériorée des femmes dans la Bible.

« Pendant 200 ans, l’histoire de Jésus et de ses douze disciples a été une affaire très masculine », affirment les historiens.

« C’est une histoire dans laquelle les femmes jouent des seconds rôles mineurs, comme des spectatrices pieuses ou des prostituées repentantes. »

« Nous savons maintenant qu’il y avait beaucoup de femmes qui étaient des disciples de Jésus. C’est très important pour le mouvement de Jésus. Les femmes n’étaient pas seulement spectatrices de la plus grande histoire jamais racontée, mais elles faisaient parties de celles et ceux qui ont rendu tout cela possible. »

Au cours des diverses périodes de l’histoire, y compris le début de l’Empire romain, l’atmosphère religieuse ambiante a vu les femmes rayées des œuvres d’art et retirées des textes clés.

« Quand vous regardez les textes, vous commencez à remarquer qu’il y a en fait peu de références aux femmes », a déclaré Bond.

« Mis à part ‘les douze’, il y avait Marie appelée Magdaléenne, Jeanne et Suzanne. »

Taylor croit que la clé de l’importance des femmes réside dans le langage utilisé pour les décrire dans le Nouveau Testament.

« Elle est toujours appelée Marie la Magdaléenne, jamais Marie de Magdala, donc cela n’indiquait pas seulement d’où elle venait, mais aussi qui elle était », a-t-elle dit.

« Elle est forte, elle est une figure imposante en quelque sorte. »

« Le fait que l’on se souvienne d’elle de cette façon me fait penser qu’elle était égale aux douze disciples mâles. »

Publicités

Catégories :actualite, Insolite, Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s