Haïti – Le virus Zika introduit au Brésil provenait d’Haïti

Résultats de recherche d'images pour « zika »

Selon une étude récente, de la Fondation Oswaldo Cruz (FIOCRUZ), l’un des plus importants Centre de recherche en santé publique au monde, le virus Zika, qui a provoqué une épidémie dans une grande partie des Amériques à la fin de 2015, a été introduit au Brésil par l’immigration d’haïtiens et un groupe de soldats brésiliens qui étaient en mission humanitaire en Haïti,puis il s’est propagé dans d’autres pays

La recherche a été réalisée par Pena, Túlio Campos, Gabriel Wallau et Antonio Rezende, de la FIOCRUZ à Pernambuco (Brésil), en collaboration avec le professeur Alain Kohl de l’Université de Glasgow. Les analyses reposent sur 4,035 échantillons génomiques.

Les chercheurs, ont discrédité les théories antérieures sur la voie suivie par Zika pour atteindre le pays sud-américain, telles que celles soutenant que le virus avait été apportées par les voyageurs africains ayant participé à la Coupe du monde de 2014

Les scientifiques ont découvert que le virus, originaire de la Polynésie française, s’était déplacé de là, vers l’Océanie, puis vers l’île de Pâques puis s’est étendu vers l’Amérique centrale et les Caraïbes. La route coïncide avec « la voie empruntée par la dengue et le chikungunya » a expliqué l’un des chercheurs, Lindomar Peña.

Selon l’étude, les informations recueillies sont stratégiques pour la « surveillance épidémiologique et l’adoption de mesures de contrôle » pour ces maladies, en particulier dans les régions frontalières. Les résultats de l’étude montrent que les pays d’Amérique centrale et des Caraïbes sont des voies d’entrée importantes pour les virus transmis par les moustiques (arbovirus).

Une autre conclusion importante de l’étude est qu’il y a eu plusieurs entrées indépendantes du virus Zika au Brésil. Cela contredit la croyance dans la communauté scientifique selon laquelle un seul patient a amené le virus qui s’est ensuite propagée dans tout le pays.

Rappelons qu’en février 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré une épidémie du virus Zika, transmise par le moustique « Aedes aegypti ». Son expansion est devenue particulièrement inquiétante lorsque les autorités sanitaires brésiliennes ont averti qu’il y avait un lien entre le virus et la microcéphalie, une déformation chez les fœtus des femmes enceintes, ce qui provoque chez le nouveau-né une taille de crâne inférieure à la normale.

Selon le dernier rapport régional de l’OMS, l’épidémie de Zika au Brésil a été maîtrisée, ce qui a considérablement réduit le nombre de cas de microcéphalie signalés dans le pays.

Publicités

Haïti : 40% des cantines mobiles détruites pendant les émeutes

Haïti - Social : 40% des cantines mobiles détruites pendant les émeutesLundi en conférence de presse, Charles Ernest Chatelier Directeur général du Fonds d’Assistance Économique et Sociale (FAES), a annoncé que le sous programme « Cantine mobile » une composante du Programme « Kore Pèp » était suspendu temporairement depuis les émeutes du 6 au 8 juillet, privant ainsi des milliers de bénéficiaires d’un repas chaud quotidien.

Il a expliqué que durant les violents événements de début juillet, 5 cantines mobiles sur les 12 disponibles pour l’ensemble du pays ainsi que 5 camions du FAES et divers matériels, avaient été détruits {vandalisés et incendiés) au local du PNCS où ils étaient entreposés

Déplorant une perte importante pour l’État haïtien sans pouvoir la chiffrer, n’ayant pas en main l’évaluation complète des dégâts, Charles Ernest Chatelier assure que des dispositions sont déjà prises en vue de reprendre ce programme dans les meilleurs délais et qu’une équipe travaillait sans relâche à cet objectif, sans préciser de date pour la reprise de ce sous-programme.

Par ailleurs, il a confirmé que des dispositions ont été adoptées pour atteindre plus de 100,000 bénéficiaires avec les cantines mobiles à travers le pays, rappelant que d’octobre 2017 à juin 2018, 229,000 plats chauds avaient été distribués sur l’ensemble du territoire national.

De plus, il a indiqué que le FAES entend poursuivre ses efforts dans la distribution de paniers de solidarité (kits alimentaires) au profit des plus démunis afin de soulager leur misère, affirmant que « Près de 860,000 paniers de solidarité avaient déjà été distribués à travers le pays. »

Haïti: Résultats des examens de 9ème AF pour 7 départements

Le Ministère de l’Éducation Nationale vient de rendre disponible les résultats des examens de 9ème année fondamentale de l’année académique 2017-2018, pour 7 départements scolaires : Ouest, Nord, Nord-Est, Nord-Ouest, Centre, Grand’Anse et Artibonite

Résultats de recherche d'images pour « resultat bac »

Résultats selon le Bureau National des Examens d’État (BUNEXE) :

Ouest : Taux de réussite 54.42 % (en baisse), soit 68,838 candidats admis sur 94,876 participants (79 % en 2016-2017) ;

Nord : Taux de réussite 66 % (en baisse), soit 15,118 candidats admis sur 22,868 participants (82 % en 2016-2017) ;

Nord-Est : Taux de réussite 59 %, soit 5,120 candidats admis sur 8,724 participants ;

Nord-Ouest : Taux de réussite 65 % (en baisse), soit 8,919 candidats admis sur 13,693 participants (75 % en 2016-2017) ;

Centre : Taux de réussite 54 % (en baisse), soit 8,552 candidats admis sur 15,827 participants (74 % en 2016-2017) ;

Grand’Anse : Taux de réussite 62 % (en baisse), soit 4,460 candidats admis sur 7,160 participants (65 % en 2016-2017) ;

Artibonite : Taux de réussite 62 % (en baisse), soit 16,387 candidats admis sur 26,381 participants (75 % en 2016-2017) ;

Les résultats des autres départements devraient être connu incessamment selon le Ministère. Les Directeurs d’écoles sont invités à retirer le palmarès de leur établissement à la Direction Départementale d’Éducation (DDE) de leur zone respective.

NOTEZ : Le palmarès par école (par département) et par élève n’ont pas encore été publiés en ligne par le Ministère de l’Éducation National.

Haïti: Lancement de la Coupe de la Présidence 2018

Haïti - Sports : Lancement de la Coupe de la Présidence 2018 Dimanche au Cap-Haïtien, Régine Lamur, la Ministre démissionnaire de la Jeunesse et des Sports a procédé à l’ouverture officielle des compétitions de l’Édition 2018 de la Coupe de la Présidence. Durant plus d’un mois, des épreuves d’athlétisme, de cyclisme et un tournoi de football seront organisées à travers le pays afin de permettre aux jeunes de se récréer à travers d’activités saines.

Samedi, 52 cyclistes ont participé à la première étape de 60 kilomètres des compétitions de cyclisme tenue sur le boulevard du Cap-Haïtien. Joseph Jean Willy du Club Aigle Rouge de Leogâne, James Augustin et Wilgens Péance du Club Faucon de Camp Perrin, ont respectivement dominé le pré-critérium de la Coupe de la Présidence organisée en partenariat avec la Fédération Haïtienne de Cyclisme. Après avoir remis trophée, médailles et autres primes aux vainqueurs, la Ministre Lamur a salué la prestation du jeune Wilgens Péance 17 ans, qui s’est offert la 3ème place sur le podium.

La cérémonie inaugurale des compétitions de football a eu lieu au Parc St Victor du Cap en présence de Stéphanie Auguste,la Ministre démissionnaire des Affaires Sociales qui joue également un rôle important dans la réalisation des activités de vacances et de la Coupe de la Présidence. Fanfares, majorettes, jongleurs, représentants des 16 équipes participantes, ont assuré le spectacle, agrémenté par un match de Gala entre l’équipe du Palais National et les Vétérans du Cap-Haïtien.

La Coupe de la Présidence regroupe des athlètes des 10 départements et des équipes de football des 16 régions administratives du Ministère : Ouest-Nord, Ouest-Sud, Ouest-Centre, Nord I, Nord II, Sud I, Sud II, Haut Artibonite, Bas Artibonite, Haut Plateau Central, Bas Plateau Central, Nord-Est, Nord-Ouest, Sud-Est, Grand’Anse, Nippes.

Haiti: La FAO demande de l’aide pour Haïti et d’autres zones oubliées et en crise

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en garde
mercredi sur les urgences oubliées qui ont frappé le monde, y compris Haïti, un pays qui a

Image associée
besoin d’une aide urgente.
La « prochaine saison des ouragans en Haïti, » inquiète la FAO parce que, le pays est très
vulnérable aux catastrophes naturelles en raison de sa situation géographique et la faiblesse
de ses infrastructures. La FAO estime qu’il est urgent de mobiliser 120 millions de dollars pour
venir en aide à quelque 3,6 millions de personnes dans les pays exposés à la faim

L’entité des Nations Unies qui lutte contre la faim dans le monde a reçu moins de 30% des 1
000 millions de dollars demandés au début de l’année pour répondre aux besoins urgents de 33
millions de personnes dans le monde.
“Nos moyens d’action sont très limités aujourd’hui “, a déclaré Dominique Burgeon, directeur
de la Division des urgences et de la réhabilitation de la FAO.

 

Haiti: Fin des consultations, Moïse va dévoiler le nom du prochain PM

Durant les consultations au Palais national, qui se sont poursuivi durant les 3 semaines qui ont suivi la démission du Premier Ministre Jack Guy Lafontant , le Chef de l’État à la recherche d’un consensus, a rencontré des responsables politiques, des personnalités et des groupes organisés de la Société Civile, autour du profil du prochain Premier Ministre et de la formation du nouveau Gouvernement.

Résultats de recherche d'images pour « jovenel moise »

Selon une source proche de la Présidence, les consultations sont maintenant terminées, une courte liste de noms a été établie et des vérifications seraient actuellement en cours pour s’assurer que chaque candidat répond aux critères de la Constitution, estimant que le Chef de l’État pourrait annoncer en début de semaine le nom du Premier Ministre.

Toutefois, Guichard Doré le Conseiller spécial du Chef de l’État, n’a pas voulu confirmer une date de cette, se contentant d’affirmer que c’est « prochainement », rappelant que le Président Moïse doit de nouveau consulter les Présidents des deux chambres du Parlement avant cette annonce.

Haiti: Grève générale, le Gouvernement craint des violences

Image associée

Plusieurs organisations dont certaines proches de l’opposition, ont lancé un appel à la grève générale ce lundi 30 juillet, sur toute l’étendue du territoire et demandé à la population de rester chez elle.

Loin d’être porteuse d’une revendication unique et commune, cette grève aux revendications multiples concerne en vrac : la démission du Président Moïse, la vie chère, la libération des émeutiers, justice dans le dossier PetroCaribe, un salaire minimum a 1,000 Gourdes et s’en prend outre à l’Exécutif à la Banque Mondiale et au Fond Monétaire International (FMI) etc…

Cette grève qui vise tous les secteurs, particulièrement le secteur des transports en commun, a suscité une réaction immédiate du Gouvernement.

Dès dimanche, le Commandant du Corps des Brigades d’Intervention Motorisées (CBIM) a commencé a mobiliser ses hommes. Dans une note Jacques Joël Orival, le Commandant du CBIM avise « Le Commandant du Corps des Brigades d’Intervention Motorisées, avise tous les policiers que, suites aux annonces de grèves lancées pour le début de la semaine du 30 juillet, ils sont convoqués en uniforme, ce dimanche 29 juillet 2018 à la Base du CBIM à partir de 4h00 p.m. Ce, pour renforcer son effectif et assurer le déploiement au cours de la journée du lundi 30 juillet 2018. »

De son côté, Jean Roudy Aly, le Ministre démissionnaire de la justice dans un communiqué « condamne avec véhémence le comportement de certains individus mal intentionnés qui cherchent, à tout prix, à créer un climat de panique généralisée dans le pays et profèrent des menaces contre les citoyens pour la journée de lundi »

Il assure avoir passé des instructions formelles à la Police Nationale d’Haïti (PNH) « afin de garantir la sécurité des vies et des biens et mettre la main au collet de tous ceux qui s’aviseraient de créer un climat d’intimidation, au sein de la population » affirmant « Aucun acte attentatoire à l’ordre public ne sera toléré et les fauteurs de trouble, incluant exécutants et auteurs intellectuels, seront poursuivis et punis, conformément à la Loi. »

Le Ministre Aly, de la Justice qui ne semble pas voir les risques pour les citoyens, ou trop confiant sue les forces de l’ordre « […] invite la population à vaquer librement à ses activités coutumières le lundi 30 juillet. »