États-Unis seraient prêts à attaquer l’Iran en août selon la chaîne ABC News

les Etats-Unis vont frapper les installations nucléaires iraniennes. Une opération peut commencer dès le mois prochain. Le Royaume-Uni et l’Australie participeront aux efforts de renseignement, tels que l’identification des cibles.

La relation américano-iranienne a sombré après la menace de l’Iran début juillet de bloquer le détroit d’Ormuz. Le président Trump a déclaré aux dirigeants iraniens dans un tweet qu’il répondrait avec force si la rhétorique anti-américaine hostile de Téhéran ne s’arrêtait pas.

La fermeture du détroit entraînera des dommages économiques importants pour les alliés des États-Unis, mais profitera aux producteurs américains de pétrole et de gaz de schiste, avec l’augmentation brutale des prix. Environ 20% de l’approvisionnement mondial en pétrole passe par le détroit d’Ormuz. La moitié de ces importations proviennent du golfe Persique. Le blocus du détroit porterait un coup dur à la Chine capable de la faire basculer dans la récession économique.

Le rapport ABC peut être vrai. Ce ne sera pas la première fois. Les États-Unis étaient derrière le coup d’État de 1953 lorsque le Premier ministre Mosaddegh a été renversé. Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a récemment appelé le peuple iranien à se lever et à renverser le gouvernement. Il y a d’autres signes que les États-Unis vont interférer d’une manière ou d’une autre dans ce qui se passe en Iran.

La géographie protège l’Iran contre l’invasion terrestre. Selon Stratfo, « l’Iran est une forteresse. Entouré de trois côtés par les montagnes et le quatrième par l’océan, avec un désert en son centre, l’Iran est extrêmement difficile à conquérir. « De toute évidence, les États-Unis ne seront pas en mesure d’utiliser le territoire de la Turquie. Le littoral du sud est facilement défendable. Contrairement à l’Irak et à l’Afghanistan, l’armée américaine et les Marines ne peuvent tout simplement pas aller de l’avant et atteindre leurs objectifs clés en matière d’infrastructure. Leur mission sera probablement de contrôler le détroit d’Ormuz et d’exercer un contrôle sur la frontière entre l’Iran et l’Irak. L’élimination des sites nucléaires, des défenses antiaériennes et des principales installations de commandement et de contrôle réparties sur le vaste territoire nécessiterait des vagues répétées de frappes aériennes et de frappes lancées par les navires pendant plusieurs jours.

Les bases en Arabie Saoudite et autres Émirats Arabes Unis pourraient être utilisées par l’US Air Force. Ce sera la première fois que les bombes bunker buster démontreront leur efficacité. Les bombardiers B-2 arriveront de Diego Garcia, transportant les bombes GBU-57 de 13 600kg du projet MOP (Massive Ordnance penetrators) capables de pénétrer la roche et le béton armé pour frapper les installations sous-marines.

Une campagne aérienne peut infliger beaucoup de dégâts, mais ce n’est pas suffisant pour atteindre l’objectif stratégique de changement de régime. Les forces d’opérations spéciales (FOS) peuvent apporter une contribution importante, notamment en détruisant les systèmes de défense aérienne S-300 fournis par la Russie. Les escadrons de frappe et les équipes de sabotage peuvent infliger des dommages aux sites nucléaires et autres objets, mais la position géographique de l’Iran n’est pas non plus leur ami. Les États-Unis dépendront des capacités d’Israël pour mener des opérations secrètes.

La guerre de l’information utilisée pour déclencher des soulèvements est ce dont les ennemis de l’Iran ont vraiment besoin. Les étapes pour influencer la population sont en cours. À la fin mai, les États-Unis et Israël ont mis sur pied un groupe de travail conjoint chargé d’amplifier la pression interne sur l’Iran. La province du Khuzestan, peuplée d’Arabes chiites, sera la cible principale de l’offensive de guerre de l’information. La région est le principal producteur de pétrole séparé du reste du pays par les montagnes de Zagros. Des forces américaines parachutées soutenues par l’aviation pourraient établir le contrôle des hauteurs. En fait, le contrôle de la province, qui est le cœur économique de l’Iran, rend inutile l’occupation d’autres parties du pays. Mais ce sera une bataille féroce. En outre, il n’est pas facile de convaincre la population locale qu’elle a besoin des Américains pour améliorer sa vie.

Les Kurdes iraniens sont une autre cible pour les efforts de guerre de l’information. En théorie, ils pourraient s’emparer du sol dans les zones adjacentes à la frontière irakienne.

Les malheurs économiques actuels devraient être exploités par les mécontents iraniens avant que la situation ne s’améliore. C’est à cela que servent les sanctions – pour susciter le mécontentement interne. De nouvelles mesures punitives contre l’Iran seront imposées par les Etats-Unis début août. Toutes les exportations de pétrole iranien doivent être coupées d’ici novembre pour soumettre le pays à un blocus économique.

Avec des actions militaires limitées aux frappes aériennes, aux missiles et aux frappes des FOS en Iran, la Syrie est l’endroit où les combats au sol pourraient très certainement déclencher des étincelles. Il est fort probable que les forces pro-iraniennes en Irak, déjà frappées par des troubles civils, entreraient en conflit avec l’armée américaine. Les forces de substitution dans d’autres pays sont le point fort de l’Iran.

L’espoir qu’une courte campagne victorieuse augmentera le taux d’approbation du président américain et augmentera les chances de succès des Républicains lors des élections de mi-mandat en novembre n’a jamais été abandonné.

En outre, frapper l’Iran en Syrie est le moyen d’empêcher l’établissement du contrôle du gouvernement syrien sur le territoire sans affronter la Russie. Ceci est particulièrement important pour les Etats-Unis à l’époque où une délégation kurde, y compris les forces démocratiques syriennes soutenues par les Etats-Unis, se rend à Damas pour entamer des pourparlers pour conclure un accord pacifique visant à préserver l’intégrité territoriale de la Syrie. La stabilité avec le président Assad au pouvoir n’est pas ce qui rendrait les USA et leurs alliés heureux. Une attaque contre les forces iraniennes en Syrie est le seul moyen de perturber le processus de négociation. Cela entraverait également le processus d’Astana conduit par la Russie et visant à instaurer la paix en Syrie. Août pourrait être le mois le plus chaud de 2018.

Publicités

La pyramide égyptienne est capable de concentrer l’énergie électromagnétique

Poches électromagnétiques dans trois chambres

L’étude, qui a été publiée dans le Journal of Applied Physics par des scientifiques russes et allemands, détermine que dans de bonnes conditions, la Grande Pyramide de Gizeh peut focaliser l’énergie électromagnétique à l’intérieur de certaines chambres dans la structure.

Quand les ondes radio ont frappé ces chambres, les chercheurs ont déterminé que des poches électromagnétiques se trouvaient dans trois chambres séparées, dont une sous la base de la pyramide.

La capacité de focaliser l’énergie cosmique

Le pharaon Kheops a ordonné la construction de la Grande Pyramide il y a environ 5000 ans. L’une des sept merveilles du monde, elle mesure un peu moins de 150 mètres de haut et contient plus de deux millions de blocs séparés de calcaire et de granit.

Les pyramides de Giza ont longtemps été considérées comme mystérieuses en raison de leur taille, de leur forme et de leurs propriétés inconnues – y compris la notion qu’elles peuvent concentrer l’énergie surnaturelle ou cosmique.


La Grande Pyramide de Gizeh peut concentrer l’énergie électrique et magnétique.

Les scientifiques internationaux ont découvert qu’il pourrait y avoir un peu de vérité dans cette légende lorsqu’ils ont conçu une Grande Pyramide virtuelle pour étudier comment elle réagirait aux ondes radio mesurant 200-600 mètres.

Certaines autorisations et hypothèses quant aux propriétés précises et à la disposition de l’ancienne structure devaient être faites pour que l’étude soit possible, mais l’ITMO et l’équipe de la société Laser Zentrum Hannover croient qu’elles étaient nécessaires pour atteindre ces résultats étonnants.

L’équipe de recherche a créé une analyse multipolaire, un outil utile pour analyser les ondes électromagnétiques diffusées, pour montrer comment l’énergie est concentrée dans des chambres spécifiques, y compris celle du Pharaon Kheops et de son épouse.


L’analyse multipolaire montre que la pyramide concentre l’énergie électromagnétique dans ses chambres.
Les distributions des magnitudes des champs électriques et magnétiques sont indiquées.

Les scientifiques émettent l’hypothèse que la Grande Pyramide et ses homologues pourraient réagir avec de multiples types de vagues, mais cela n’a pas encore été prouvé. Cette recherche particulière pourrait déboucher sur l’application de ce procédé à une échelle beaucoup plus petite, comme l’utilisation dans les cellules solaires, qui convertissent la lumière en électricité. Au moins, cela ajoute une autre couche de mystère aux anciennes pyramides.

En France Il est désormais interdit de dire : “Français d’abord clandestins dehors”

Une bannière anti-immigration clandestine déployée par des activistes identitaires est considérée comme un discours appelant à la haine par la police française, a rapporté Lyonmag.

Lorsque la “Marche des Migrants” est passée par Lyon entre le 24 et le 26 mai, “Génération Nation”a organisé une contre-manifestation.

“Français d’abord clandestins dehors !” pouvait-on lire sur une bannière, tenue par des militants de droite, dont Muriel Coativy, des élus de l’ex-Front national, maintenant appelé “Rassemblement national”.

Mais Muriel Coativy a posté aujourd’hui sur Twitter une photo d’une convocation de la police lui ordonnant d’être auditionnée par la police judiciaire lyonnaise.

“Elle est soupçonnée d’avoir commis ou de tenter de commettre le crime de provoquer la haine violente en raison de l’ethnie, de la nationalité, de la race et de la religion par des paroles, des écrits et des images”, stipule la convocation.

“Je ne pourrais pas imaginer être convoquée suite au déploiement de notre bannière (…) si nous avions dit “Migrants d’abord français dehors” aurions-nous été convoqués pour des provocations haineuses ?”

Source: Voice of Europe, le 31 juillet 2018 – Traduction Nouvelordremondial.cc

URGENT: Une nouvelle maladie inconnue menace le continent africain

La RDC va à nouveau faire face à une maladie meurtrière. Après la neuvième épidémie de fièvre hémorragique Ebola, un fléau naissant, encore méconnu des services sanitaires, menace le continent africain.

Depuis début juillet, une quinzaine de personnes ont perdu la vie dans la localité de Mangina, au nord-ouest de Béni. Le docteur Alain Musondolya, spécialiste au centre de santé de référence à Mangina, dresse douloureusement la situation à l’AFP« Nous avons enregistré 14 décès depuis le début du mois de juillet parmi une vingtaine de cas suspects que nous avons reçus depuis avril. Parmi les victimes, il y a des femmes enceintes et des enfants. Les victimes manifestaient des hémorragies nasales, des vomissements maculés de sang et des fièvres. Certains corps présentaient même des saignements à travers les oreilles. Les victimes pouvaient survivre entre 6 et 7 jours avant de mourir. Nous avons essayé plusieurs fois de sauver les malades mais en vain. C’est une maladie dont nous ignorons encore l’origine. »

Des échantillons ont pu être envoyés en observation dans la capitale du pays. Néanmoins, l’épidémie semble se répandre avec une vitesse indécente : actuellement six cas supplémentaires (un homme et cinq femmes) ont été pris en charge dans le centre de santé de Mangina, dans le Nord-Ouest du pays. D’autres malades ont quitté leurs structures médicales initiales, pensant que l’établissement de la ville n’était pas compétent. Or, ces dernières seraient mortes dans des conditions similaires. Le docteur Musondolya a ainsi déclaré : « Nous n’avons pas d’intrants pour les soigner et le personnel est exposé à la contamination », facilitant la propagation.

nos Seigneurs Extraterrestres contrôlent l’Economie et le Gouvernement des USA

Y a-t-il des seigneurs extraterrestres qui contrôlent les esprits et les corps des Américains pour faire ce qu’ils en veulent ? Eh bien, il y a des aliens sur Terre et certains sont de puissants télépathes qui peuvent voyager sur de longues distances paranormalement, donc je dirais que oui, c’est possible et ce billet classique d’un dollar américain est la preuve que des aliens ont infiltré le gouvernement américain et peuvent avoir un contrôle permanent.

Comment un simple humain pourrait-il combattre une intelligence aussi puissante ? Aucun humain ne peut le faire. Nous sommes à leur merci. Nous sommes une espèce primitive encore contrôlée par nos décisions et instincts primitifs.

Il y a des signes secrets tout autour de nous, que les extraterrestres ont contrôlé notre destinée, contrôlant la direction que l’humanité empreinte pour leurs propres intérêts. Avec les lettres visibles MERICA en haut, peut signifier Me Rica (Moi Rica), le nom d’un seigneur extraterrestre spécifique.

Source: UFO Sightings Daily, le 2 août 2018 – Traduction Nouvelordremondial.cc

USA: Une baby-sitter a ligoté un enfant d’un mois à un ventilateur de plafond pendant 26 heures car il pleurait

Les parents de l’enfant âgé d’un mois ont contacté la police d’Orlando lorsqu’ils sont arrivés à leur résidence pour découvrir que leur bébé avait été attaché et suspendu au ventilateur de plafond.

“La baby-sitter affirme que l’enfant n’a été suspendu que quelques minutes, mais la vidéo de surveillance a montré que le bébé d’un mois a été suspendu pendant 26 heures”, a déclaré le shérif adjoint, Neil James, aux journalistes.

Les images de surveillance par caméra contredisaient l’histoire de Nora Jackson selon laquelle elle n’avait suspendu l’enfant au ventilateur de plafond que pendant quelques minutes, mais pendant 26 heures d’affilée, a commenté le shérif adjoint Neil James.

“Nous sommes entrés dans la maison et notre bébé faisait des tours, suspendu avec une corde au ventilateur de plafond. Elle avait mis le ventilateur au maximum, il y avait du vomi partout”, a dit la mère aux journalistes en larmes.

Bien que l’enfant soit actuellement sous surveillance médicale, les médecins pensent que le bébé ne souffrira pas de séquelles permanentes.

Nora Jackson a finalement admis qu’elle était intoxiquée et sous l’influence de cristaux de méthamphétamine, d’alcool et de crack quand elle a décidé de ligoter le bébé d’un mois au ventilateur de plafond pour l’empêcher de pleurer.

Jackson a également quitté la maison pendant la nuit pour assister à une fête ailleurs et a perdu les clés et l’adresse de la maison où elle avait laissé le bébé.

La police d’Orlando a ensuite arrêté Jackson à son domicile, où elle a d’abord nié avoir été embauchée sur Craigslist comme baby-sitter, mais a ensuite avoué toute l’histoire.

Jackson est maintenant confrontée à de multiples récits d’abus et de négligence envers les enfants et pourrait faire face à 15 ans de prison si elle est reconnue coupable.

Arabie Saoudite : une conductrice condamnée à 1000 coups de fouet, six ans de prison pour avoir envoyé des textos en conduisant

Riyadh | Une Saoudienne de 28 ans a été condamnée à 1 000 coups de fouet et à six ans de prison pour avoir envoyé des SMS sur son téléphone portable alors qu’elle conduisait, a rapporté le Gulf News Herald.

La femme qui a été distraite en envoyant des SMS et en conduisant a provoqué un accident avec une voiture d’un membre de la famille royale saoudienne, dont le nom n’a pas été divulgué, et pourrait expliquer le jugement sévère, selon certains experts.

Le juge Al-Manar a expliqué pendant le procès que même si personne n’a été blessé pendant l’accident et que la voiture avait été à peine rayée, il était important d’envoyer un message fort aux conductrices du Royaume.

“Il est important que les femmes comprennent qu’elles conduisent avec un handicap mental naturel et qu’elles sont extrêmement dangereuses pour les autres personnes ainsi que pour elles-mêmes sur la route”, a déclaré le juge Al-Manar lors de la décision.

Abdallah al-Fakah, psychiatre nommé par le gouvernement saoudien, affirme que les femmes sont considérées comme plus dangereuses sur la route parce qu’elles n’ont pas les qualités mentales que les hommes pour “garder le contrôle” et “traiter leurs pensées de manière rationnelle”.

“Les femmes ont des capacités intellectuelles, c’est sûr, mais pas beaucoup plus que les chameaux. Cela a été prouvé dans les études cliniques et c’est pourquoi je suis fortement contre la conduite d’un véhicule par des femmes”, a déclaré le Dr Abdallah al-Fakah aux journalistes au sujet du jugement.

“Les femmes ne devraient pas avoir honte de cela, mais devraient plutôt accepter leurs différences avec les hommes et rester à la maison et se limiter à des tâches simples comme le nettoyage et la cuisine”, a-t-il ajouté au cours de l’entretien.

Bien que l’Arabie saoudite ait abrogé en juin dernier un décret de plusieurs décennies interdisant aux femmes de conduire, les sanctions pour les conductrices sont dix à cinquante fois plus sévères pour les conductrices qui sont considérées comme étant plus dangereuses sur la route que les hommes par les autorités saoudiennes.

Source: World News Daily Report, le 30 juillet 2018 – Traduction Nouvelordremondial.cc