La Roma encore doublée par le Barça pour N’Zonzi

Tout était bouclé. Monchi, le fin limier de la Roma, s’était entendu avec le joueur-même et son entourage: le transfert de Malcom de Bordeaux à Rome semblait acquis. En l’espace de quelques heures pourtant, tout s’est écroulé. Le Barça a surenchéri auprès des Girondins et ces derniers ont naturellement coupé court aux discussions avec les Giallorossi. Le Brésilien de 21 ans, finalement, s’est envolé pour la Catalogne…

Steven N'Zonzi.

Cet épisode pas banal, le président de la Roma James Pallotta l’a longuement commenté cette semaine, tirant à boulets rouges sur l’entité blaugrana notamment. « Barcelone a eu une manière d’intervenir qui est contraire à l’éthique ! Hier, Barcelone a présenté ses excuses pour Malcom, mais je ne les accepte pas, à moins qu’ils nous vendent Messi… Le joueur voulait venir chez nous, il y avait eu des discussions seulement avec Everton et Leicester. Les contrats n’étaient pas signés ? C’est stupide ! Tout le monde sait comment ça marche, à moins que son agent soit seulement un idiot ! »

N’Zonzi déjà d’accord avec la Roma ?

Ainsi échaudée, la Louve promet de ne pas se faire avoir deux fois. Et pourtant la menace catalane plane encore sur un deal qui paraît à ce jour bien engagé. Le Corriere dello Sport annonce ce dimanche un accord de principe entre l’AS Rome et Steven N’Zonzi, pour un contrat de quatre ans, Monchi devant désormais s’entendre avec son ancien club, le FC Séville, qui ne laissera certainement pas partir son champion du monde sous le montant de sa clause libératoire: 35 millions d’euros.

Oui mais voilà, à en croire la Gazzetta dello Sport, le Barça qui est venu aux renseignements il y a peu pour l’international tricolore n’a pas abdiqué dans ce dossier. Alors que la Roma semble devoir vendre Maxime Gonalons – Crystal Palace et Everton sont sur les rangs – pour empocher 10 millions d’euros indispensables à la concrétisation d’un tel investissement, les champions d’Espagne, eux, auraient les coudées franches en termes de moyens financiers. Une « Malcom bis » n’est donc pas à exclure, même si le principal intéressé, Steven N’Zonzi, penche davantage aujourd’hui pour l’option italienne. Le match amical entre la Roma et le Barça, programmé dans la nuit de mardi à mercredi dans le cadre de l’International Champions Cup, s’annonce houleux.

Publicités

Le PSG s’est incliné face à Chambly (2-4), dimanche lors d’un match amical disputé à huis-clos au Camp des Loges.

Gianluigi Buffon a joué son premier match sous ses nouvelles couleurs. Le portier italien a disputé la première période, encaissant deux buts. Adrien Rabiot et Jesé étaient également titulaires au sein d’une équipe composée essentiellement de jeunes joueurs.

Le club parisien entrera dans le vif du sujet le week-end prochain avec un match amical disputé à Klagenfurt face au Bayern Munich.

 

Gianluigi Buffon a pu prouver sur le terrain, qu’à 40 ans, il n’était pas encore fini

Débarqué dans la capitale le 6 juillet dernier avec l’étiquette – méritée – de gardien déjà légendaire, Gianluigi Buffon savait qu’il serait scruté, épié, attendu au tournant. Son contrat avec le Paris-SG, d’un an plus une éventuelle année en option, illustre parfaitement l’interrogation des dirigeants parisiens, même minime, quant au niveau que pourra fournir un joueur de 40 ans sur la longueur d’une saison. Mais en recrutant le champion du monde italien, le PSG espère bien s’appuyer sur une valeur sportive solide et une aura inégalable dans le football. Buffon, lui, garde en tête qu’il doit prouver à chaque match qu’il est toujours au niveau qui était le sien l’année passée avec la Juventus Turin, et lors de ses dix-sept dernières saisons avec la Vieille Dame.

Le chaud souvent, le froid parfois

S’il n’a pas participé à la première rencontre amicale et estivale de sa nouvelle équipe face à Sainte-Geneviève, encore un peu à court de rythme, Gigi est entré en piste le 15 juillet pour 45 premières minutes compliquées face à Chambly. Il y a encaissé un but sur un penalty, qu’il avait lui-même provoqué après seulement cinq minutes de jeu, puis un second avant la mi-temps avant de céder sa place à Rémy Descamps. Face au Bayern, six jours plus tard, il a alterné le bon et le moins bon. Trois bonnes interventions lors de ses 66 minutes passées sur le terrain, qui prouvent que l’ancien Bianconero est toujours redoutable sur sa ligne, mais une sortie trop timide sur corner qui a amené l’égalisation bavaroise de Javi Martinez

Sa dernière prestation contre Arsenal, samedi à Singapour, a de nouveau indiqué que le PSG pouvait compter sur lui quand il est à 100% concerné, avec trois nouveaux arrêts de grande classe en première période. Mais elle a de nouveau montré, aussi, que Buffon était capable de trous d’air. Sa sortie aérienne amenant le but du 3-1 pour les Gunners (5-1 au final) aurait été plus autoritaire quelques années auparavant.

En conférence de presse, à la veille du troisième et dernier match de l’International Champions Cup contre l’Atlético de Madrid, Gigi est revenu sur ses premières semaines de préparation avec le PSG. « Pour l’instant, je ne pense pas que les résultats sont le plus important, a-t-il expliqué. Ce qui est important pour moi, c’est de m’intégrer et me sentir bien avec mes coéquipiers, dans ce nouvel environnement. Et je suis heureux parce que je me suis très bien intégré. Je m’entends très bien avec mon entraîneur, le staff et mes coéquipiers. »

« Une double fonction »

Car l’apport de Buffon depuis son arrivée ne peut pas seulement se résumer au ratio arrêts-buts encaissés. Aligné à chaque fois dans des équipes encore privées de nombreux internationaux, le gardien du PSG était forcément le joueur le plus âgé sur le terrain, mais aussi l’un des rares cadres de l’équipe avec Adrien Rabiot, Lassana Diarra, et à un degré moindre Christopher Nkunku. Et dans ce rôle d’encadrant, Buffon est impeccable. Habitué à diriger des charnières expérimentées (Chiellini, Bonucci, Barzagli…), le portier prend cette mission très à cœur et n’hésite pas à donner des consignes à sa défense à trois composée du trio Mbe Soh-Diarra-Rimane. « Je suis aussi ici pour donner mon maximum, quand je serai amené à jouer mais aussi pour aider mes coéquipiers. Je pense avoir une double fonction. »

En attendant le retour du champion du monde Alphonse Areola, le portier transalpin occupe la place de gardien n°1 du club devant Kevin Trapp, qui semble hors course. Si Thomas Tuchel n’a pas encore souhaité établir une hiérarchie claire entre ses gardiens, préférant « attendre qu’ils soient tous les trois là et à 100% pour décider », Buffon va vouloir rassurer lundi face à l’Atlético sur sa montée en puissance, mais surtout samedi lors du Trophée des champions contre Monaco, pour ce qui sera la première sortie officielle des champions de France en titre. « Je tiens à dire une chose : en 24 ans de carrière, on ne m’a jamais dit que je serais le gardien titulaire, a-t-il appuyé en conférence de presse. J’ai toujours dû m’entraîner dur, me mettre en condition et donner le maximum quand on a fait appel à moi. »Malgré son statut forcément à part, Buffon sait qu’il ne pourra se permettre de répéter quelques bourdes quand viendront les matches à enjeu. Car il a aussi été recruté pour ça. Surtout, il semble bien conscient que rien ne lui sera donné.

Maradona livre un autre spectacle désagréable au volant de sa voiture-VIDEO

XVMb144f4d4-8ffd-11e8-a664-d462304fc440

América TV 📺

@AmericaTV

Maradona con disparó contra « Chiqui » Tapia y los « corruptos » de la AFA @infama https://www.americatv.com.ar

 

Pourtant, l’ancienne gloire du football argentin n’a pas bu que du vin blanc au cours de son après-carrière. Il avait déjà lutté contre la drogue en 2004 avant de faire un malaise dû à une trop grande consommation d’alcool en 2007. Depuis, il enchaine les frasques médiatiques. Critiques acerbes envers son équipe, violences envers sa femme, coup de sang envers un journaliste… et soupçons de consommation de cocaïne depuis la publication d’une vidéo sur Twitter fin juin. On aperçoit le joueur de 57 ans accompagné un sachet de poudre blanche dans son avion, en route vers la Russie.

 

(vidéo): Manchester-United : Paul Scholes tacle Pogba et lui donne des conseils pour devenir un grand joueur

untitled_collage_66

Dans un entretien accordé à beIN Sports, Paul Scholes a critiqué le joueur français, soulignant qu’il devrait utiliser un peu plus son cerveau pour devenir un grand footballeur.

 

« Il a besoin d’utiliser un peu plus son cerveau pour devenir un top joueur. Je pense qu’il a besoin de trouver de la cohérence. Regardez son jeu. Il peut être brillant une semaine, puis pas bon la semaine suivante. »

Manchester-United : Paul Scholes tacle Pogba et lui donne des conseils pour devenir un grand joueur (vidéo)

« Si tu veux gagner le championnat, ce n’est pas suffisant. Il doit redevenir le joueur qu’il était à la Juve. Il faisait partie d’une structure, il savait chaque semaine à quelle position il allait jouer et avec qui il allait jouer. »

beIN SPORTS

@beINSPORTS

« He needs to use his brain a little bit more to become a top footballer. »

Paul Scholes isn’t convinced @paulpogba can win the @premierleague.

Il a tout de même salué les qualités de Paul Pogba

« Mais il n’y a aucun doute sur le fait qu’il a de vraies qualités, il l’a prouvé lors du Mondial. C’est un gars fort, un joueur si fort, Il a une grande technique. Il peut courir », a-t-il souligné.

Mourinho priera pour que le Français répète ses performances du Mondial lorsqu’il rejoindra ses coéquipiers pour les entraînements de pré-saison.

Le joueur de 25 ans a joué un rôle clé dans la victoire de la France au Mondial.

Aidez-moi s’il vous plait!! : Mon mari me force à coucher avec des hommes riches.

Mon mari était mon meilleur ami d’enfance. Nous avons grandi dans le même quartier, fréquenté les mêmes collèges et lycées. Je suis tentée de croire – il est le seul qui sait vraiment tout de moi et m’aime de toute façon. Nous venons tous les deux d’un milieu familial peu aisé et nous nous sommes mis ensemble au fil des ans.

blog_img_58060b57c7bce

Quand il m’a demandée d’être sa petite amie, nous poursuivions nos études universitaires. Il m’a fallu juste une seconde – pour dire « Oui! » Il n’y avait absolument rien à penser. Je l’aimais tellement: je l’aime toujours.

 

En troisième année à l’université, son père est décédé. Son père travaillait avec une agence de sécurité et prenait des prêts pour financer ses études. Mes parents sont tous deux enseignants, alors vous pouvez imaginer comment je survivais, en tant qu’étudiante sur le campus.

C’est donc dans un de ces semestres difficiles qu’un homme marié s’est intéressé à moi. Je discute de tout avec mon mari, même s’il n’était qu’un petit ami, nous avons donc évalué la situation dans son ensemble et sommes arrivés à une conclusion, à savoir que je «jouerais», que je recevrais le plus d’aide financière possible, puis après je rompais.

Les choses allaient bien jusqu’à ce que l’homme marié «tombe» amoureux de moi et voulait louer un appartement pour lui et moi. Sa femme vivait et travaillait dans une région différente – avec leurs enfants. Habituellement, il rendait visite à sa famille le week-end et les jours fériés, donc ce n’était pas vraiment un problème pour lui.

J’ai mis fin à notre relation parce que mon copain n’était pas d’accord avec l’idée. Au cours de notre dernière année sur le campus, nous avions besoin d’argent pour nous permettre de passer le dernier semestre. Nous avons donc convenu de trouver un autre homme marié.

Nous avons tous deux obtenu notre diplôme et trouvé de très bons emplois, puis nous nous sommes mariés. La vie était enfin bonne pour nous. Cependant, avant le mariage, nous avons tous deux convenu de mettre fin aux affaires, car nous étions financièrement indépendants. Nous avons trois (3) enfants maintenant et sommes mariés depuis 10 ans.

Mon mari a perdu son emploi en février 2017 et il est à la maison depuis. J’aide avec le foyer (financièrement) et je pense que nous n’avons pas vraiment besoin d’argent. Cependant, mon mari veut faire revivre un passé sur lequel nous étions tous les deux d’accord pour en finir. Il suggère que je pense à sortir avec un client au travail, qui est riche. Je m’y suis opposée et il s’offusque. Il prétend que je ne gagne pas assez pour subvenir aux besoins de la famille et que ses nombreuses tentatives pour trouver un emploi sont infructueuses.

Il est indirectement en train de me mettre en garde car il envisage de sortir avec des femmes âgées pour la même cause, pour soutenir notre foyer. J’aime mon mari et je peux comprendre ses frustrations, cependant, nous ne sommes pas vraiment affamés. Nous sommes toujours financièrement stables.

Il a accès à mes comptes et à mes économies. Pourquoi voudrait-il encore que je couche avec d’autres hommes, surtout maintenant que nous sommes parents et modèles pour nos enfants? Je suis le type de femme qui voudrait faire tout pour plaire à mon homme et le rendre heureux. Je ne sais pas quelle décision prendre maintenant…

insolite: Japon : Les jeunes filles louent leurs aisselles comme espace publicitaire (photos)

Une société de publicité japonaise a mis au point un moyen unique d’attirer l’attention du public cible en plaçant des publicités sous les aisselles des jeunes femmes.

La société Wakino Ad qui a récemment démarré ses activités, a publié des photos sur son site Web montrant comment cette stratégie publicitaire pourrait être utilisée par les portails de recrutement, les écoles de théâtre et les agences de détectives, rapporte le site web japonais SoraNews24.

 

Japon : Les jeunes filles louent leurs aisselles comme espace publicitaire (photos)

Les filles peuvent louer leurs aisselles pour 10 000 yens (soit 120 dollars) par heure. Wakino a déjà décroché son premier client dans la chaîne de soins et de dermatologie japonaise.

La société Wakino Ad elle-même est une sorte de publicité, car elle appartient à Liberta, une entreprise de produits de beauté spécialisée dans les produits d’embellissement des aisselles.

Japon : Les jeunes filles louent leurs aisselles comme espace publicitaire (photos)

Wakino n’est pas la première entreprise à proposer une partie du corps de la femme comme espace publicitaire. En 2013, Absolute Territory PR utilisait les cuisses des femmes pour faire la publicité de leurs produits.

Japon : Les jeunes filles louent leurs aisselles comme espace publicitaire (photos)

Seules les filles âgées de plus de 18 ans avec au moins 20 contacts sur un réseau social pouvaient inscrire leurs cuisses. Elles s’engageaient à porter un minishort ou une mini jupe et des chaussettes hautes, le sticker est placé sur le seul espace de peau nue.